ÉCOUTER LES DERNIERS

ÉPISODES DU MANAL SHOW

passez à l'action

© 2019 LE MANAL SHOW. ALL RIGHTS RESERVED.

#09 VIVRE DE SA PASSION [ZAHIA ZIOUANI]

November 18, 2017

 

VIVRE DE SA PASSION
 

Le Manal Show, c’est votre capsule inspirante pour devenir la meilleure version de vous même !

 

Chaque semaine, je reçois des invités aux horizons différents et au parcours inspirants, qui partagent leurs conseils et leur expérience.  

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à m’écouter, si vous aimez cette émission n’oubliez pas de vous abonner sur Soundcloud et Apple Podcast pour recevoir les prochains épisodes !

 

 

Dans cet épisode on va parler d'un sujet qui intéresse de plus en plus de monde : vivre de sa passion. 

 

Un individu n'est jamais aussi engagé, créatif et efficace que lorsqu'il travaille sur un projet qui le motive.

 

Et vous, avez-vous le sentiment de faire un métier qui vous passionne ?

 

Certaines personnes sont animées par une passion dévorante au point d’en faire un métier.

 

Les exemples de ceux qui décident de tout plaquer pour vivre de leur passion ne manquent pas, qu’ils soient cadre dirigeant, salarié ou fonctionnaire, de nombreuses personnes cherchent à donner un sens à leur vie en réalisant leur rêve.

 

Selon eux, on y gagne en énergie, en bonheur et en fierté ! Et vous seriez-vous prêt à relever le défi ?

 

Dans la première partie nous allons  définir ce que c’est de vivre de sa passion et voir pourquoi c’est un sujet qui intéressent de plus en plus de monde.

 

Puis je recevrai mon invitée, Zahia ZIOUANI, l’une  des rares femmes chef d’orchestre qui a construit sa carrière autour de sa passion pour la musique classique.

Aujourd’hui Elle dirige  des orchestres prestigieux à travers le monde !

Elle sera avec moi pour nous parler des nombreux obstacles qu’elle a pu rencontrer et de la manière dont elle les a surmonté.

 

Dans la troisième partie, Juliette et Sofiane me rejoindront pour nous parler de ce qui a attiré leur attention cette semaine et qui pourrait améliorer notre quotidien.

Enfin je terminerai cette émission en vous donnant des pistes qui pourraient vous inspirer à faire de votre passion un véritable métier !

 

 

Et comme Mickael Jordan a dit : Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrivent, et quelques-uns font que ça arrive.

 

Cette émission dure 50 min et pas une de plus alors soyez attentif faites partie de ceux qui font que ça arrive ! Passez à l’action !

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. »

 

Cette citation de Confucius inspire à faire un métier qui nous passionne, dans lequel on pourrait pleinement s’épanouir.

Bien-sûr c’est un objectif de vie que nous partageons tous, tout le monde aimerait se lever le matin et faire un travail qui le passionne.

Vous savez ce petit truc qui vous anime et qui vous faire vibrer ?!

 

On est tous né avec du potentiel et des rêves plein la tête, mais combien d’entre nous arrivent à vraiment vivre de leur passion ?

 

D’ailleurs je me demande si c’est une bonne chose finalement de transformer une passion en un travail ?

On prend le risque d’y ajouter des contraintes, des problématiques qui pourraient rendre le projet moins passionnant !

 

Et vous, avez-vous le sentiment de faire un travail qui vous passionne ?

 

Comme chaque semaines je suis venue à votre rencontre dans la rue pour vous poser directement la question et vous allez voir que les réponses sont plutôt mitigées …

 

MICRO TROTTOIR

 

Finalement, c’est quoi exactement une passion ?

Certain d’entre vous estiment peut-être avoir plusieurs activités, des passe-temps que vous aimez faire le weekend pour vous relaxer par exemple, sans pour autant songer à en faire votre métier.

 

Trouver sa passion c’est être conscient de ce qui nous rend vraiment heureux.

Quelle est la chose pour laquelle vous seriez prêt à vous lever tous les matins et à répéter tous les jours, tout en restant enthousiaste et motivé ?

 

C’est une question que de plus en plus de personnes se posent, à l’heure où l’épanouissement personnel est au cœur de toutes les préoccupations.

Les exemples ne manquent pas, il suffit de faire quelques recherches sur le net pour trouver des témoignages d’hommes et de femmes qui ont osé tout plaquer pour se reconstruire une nouvelle vie autour de leur passion.

 

C’est un phénomène qui prend de l’ampleur en France et partout dans le monde ! Laura est passionnée d’écriture c’est donc avec beaucoup d’enthousiasme qu’elle a abordé ce sujet, ça dure 3mn30, c’est la Story !

LA STORY DE LAURA

 

Aujourd’hui, on va parler d’un phénomène dans l’air du temps : faire de sa passion un métier.

 

Vivre de sa passion, c’est choisir une activité professionnelle en accord avec ses valeurs, faire ce qui nous fait vibrer. C’est l’idée qu’on ne veut plus ou ne pourrait pas faire autre chose, et c’est une problématique grandissante actuellement : le travail, la notion de carrière et les mentalités évoluent… Aujourd’hui, l’idée d’avoir un emploi stable dans une même entreprise pendant toute une vie prend du recul, et laisse la place aux jobs multiples, aux envies d’ailleurs et aux reconversions professionnelles. Oui, le confort de vie s’améliorant, les gens ont plus de choix (pas forcément plus de garanties, mais plus de choix) et aspirent peut-être plus à réaliser leurs rêves d’enfants ! Toujours est-il que la question de stabilité financière joue des coudes avec celle du bien-être personnel et de la stabilité morale.

 

Selon une enquête menée en 2014 par Visa Europe, 18% des Français interrogés déclarent qu'ils aimeraient bien transformer leur hobby en activité professionnelle, mais seulement 6% ont déjà tenté l'aventure. Pour Hervé Ludin, spécialisé dans l’outplacement (c’est-à-dire le repositionnement dans une nouvelle organisation), les gens se montrent parfois trop raisonnables. Il explique que “programmés pour une carrière, ils ont suivi des pistes logiques sans oser la rupture ni essayer d'exprimer leur passion dans leur travail, de peur d'apparaître vulnérables." Beh alors..?

 

Pourtant, un individu n'est jamais aussi engagé, créatif et efficace que lorsqu'il travaille sur un projet qui le captive. Et oui, la passion optimise la performance et libère le potentiel de chacun. Elle procure un sentiment de fierté qui renforce l'estime de soi. Selon un sondage de l’Ifop, 41 % des patrons de moins de 35 ans (et 28% des autres), la place au premier rang de leurs motivations. De plus, il n'y a pas d'âge pour voir s'éveiller ses passions : certaines peuvent se réveler dès l’enfance, d’autres plus tardivement.

 

Pour Marie-Laure, dite “Kayane”, la passion est née toute petite de ses grands-frères et de leur amour pour le jeux-vidéo de combat. A 12 ans, elle joue contre le champion de France et vice-champion du monde de SoulCalibur et finit par l’emporter après de nombreux échecs. Une fois sa majorité atteinte, elle signe un contrat qui lui permet d’être rémunérée sur les tournois et commence à exercer à l’étranger. En parallèle, elle poursuit des études car comme elle le dit elle-même : “J'ai voulu garder une roue de secours. On sait que la carrière d'un joueur professionnel est courte, on se retrouve toujours à un moment donné face à des adversaires plus forts. Et je n’ai plus les mêmes réflexes qu’à 10 ans”. Pour garder son niveau, elle s'entraîne donc 2 à 3 heures par jour et exerce son doigté, comme le fait un musicien avec son instrument. Avec l’essor de l’e-sport actuellement, elle sait que beaucoup de débouchées sont possibles et envisage de se reconvertir plus tard.

 

Alors oui, tout plaquer, se ré-inventer… ça en fait rêver plus d’un. Et l’effervescence des médias, les moyens mis en place (les coachs, les formations…) pour trouver sa passion véritable et en faire son métier en fait un mantra, un modèle de réussite. Au point de peut-être faire un amalgame entre travail que l’on aime et travail idéal ? Car métier idéal, il n’y a pas. Quel que soit votre projet, il faut combiner un investissement important en temps (et parfois en argent) avec un talent certain et surtout, beaucoup de travail. De plus, il n’est pas donné à tout le monde d’avoir une passion unique bien définie et de pouvoir la transformer en activité lucrative. Ce qui compte au fond, c’est de se sentir bien dans son activité.

 

Et sinon, pour ceux qui sautent le pas, il y a tout de même deux trois précautions à prendre.

La passion est un vecteur de motivation mais aussi d’obstacles. On peut se bercer d’illusions, voir idéaliser son métier… Le fait de professionnaliser son loisir, de lui rajouter un cadre professionnel, peut atténuer le bonheur qu’on en avait à la simple pratique. Ce qu’on attend de notre nouvelle activité est énorme, et la possibilité d’être déçu, aussi. Il faut pouvoir prendre du recul, bien réfléchir aux dimensions que le métier considéré peut prendre, s’assurer qu’il correspond à l’idée que l’on s’en fait... et surtout, se laisser la possibilité de faire machine arrière.

 

Et vous ? Une fois tout cela pris en compte, seriez-vous prêts à tout plaquer pour vous rapprocher du job de vos rêves ? Vous penchez sur ce qui vous anime, sur ce qui vous fait vibrer... et pourquoi pas, en faire un véritable métier.

 

Alors, seriez-vous tenter vous aussi de gagner votre vie en exerçant votre passion ?

 

Comme a dit  Seth GODIN « Au lieu de vous demander où vous pourriez passer vos prochaines vacances, peut-être que vous devriez démarrer une vie dans laquelle vous n’aurez pas besoin de vous échapper ».

 

Vivre de sa passion nécessite parfois de sortir de sa zone de confort, de prendre des risques et de travailler 2 à 3 fois plus pour y arriver. D’accepter peut-être d’être moins bien payé car on le sait, la stabilité financière n’est pas toujours au rendez-vous. Il faut apprendre à monétiser sa passion, trouver une stratégie pour se faire connaître et créer une communauté qui va vous permettre de faire grandir votre projet.

C’est loin des clichés qu’on peut se faire au départ mais c’est une réalité dont il faut avoir conscience.

 

Je suis convaincue d’une chose : dans la vie on n’y arrive jamais seul. C’est l’addition de plein d’éléments qui font qu’on réussit à atteindre son objectif et si le vôtre c’est vivre de votre passion alors vous allez adorez ce qui va suivre !

 

Je vais accueillir une personne avec une histoire de vie inspirante, elle est l’exemple parfait pour la thématique d’aujourd’hui.

 

Son parcours est atypique certes, mais en échangeant avec elle j’ai compris comment elle a réussit à aller au bout de son rêve malgré les obstacle. Zahia ZIOUANI est un mélange entre douceur et rigueur, l’une des rares femmes chef d’orchestre qui a imposé son style en France et dans le monde entier.

 

Elle va partager son histoire très rythmée et nous expliquer comment elle arrive à vivre de sa passion depuis plus de 20 ans, ce sera dans la 2ème partie, restez avec moi !

                                                                                 ÉCOUTER L'INTERVIEW 

                                                                                                   

CHRONIQUE DE JULIETTE : Conférence TED de Tim URBAN 

 

 

Bonjour à tous ! alors aujourd’hui je vais vous parler d’un mal social qui nous touche je pense absolument tous : la procrastination.

 

Cette maladie de tout remettre au lendemain comme Scarlett O’hara D’autant en emporte le vent, vous vous languissez sur votre divan en disant « oh je le ferai demain ».

Que ce soit aller au sport, vider la litière du chat, répondre à un mail ou encore écrire une thèse, la procrastination est, je pense, le pire ennemi de l’homme.

 

Et si Neil Armstrong avait repoussé son alunissage au lendemain, et si Steve Jobs s’était dit « le Macintosh ? oh la flemme on verra ça plus tard ».

 

Vous vous sentez concerné ? alors filez voir la vidéo de Tim Urban sur TED.COM. Tim Urban, grand procrastinateur de son état est un blogueur humoristique américain qui sur son blog (qui s’appelle Wait but Why « littéralement attendre mais pourquoi ») a écrit un article sur la procrastination. Et après avoir reçu des milliers de commentaires de personnes qui se retrouvaient dans ce qu’il écrivait, l’organisation de Ted lui propose de faire une conférence sur le sujet. Ça dure 15 minutes, c’est hyper drôle et moi en tout cas, ça m’a fait changer mon point de vue sur la question.

 

Dans la vidéo il explique selon lui pourquoi il y a des gens qui sont des pros de la procrastination et d’autres des pros de l’organisation.

 

Tous le monde a eu des devoirs à rendre pour l’école avec une date butoir. Bon disons que vous avez deux semaines pour rendre votre dissertation. Les premiers jours vous commencez à faire des recherches, le travail préparatoire etc et tout se passe bien. Puis vous vous dites « oh ba ça va il me reste 10 jours pour tout finir j’ai le temps » puis de 10 jours on passe à 5 puis 3 puis le dimanche après-midi vous dites « merde je dois le rendre demain ». Lundi matin après une nuit blanche, 12 cafés, les yeux rouges et l’haleine lourde vous rendez un papier bourrez de coquilles que vous ne remarquez même plus avec quand même l’espoir que votre prof vous dises « c’est le papier le plus intéressant que j’ai lu » même si au fond vous savez très bien que vous allez avoir une note très médiocre.

 

Arrêtez-moi si je suis la seule ici à qui s’est arrivée ?

 

Bon ça c’est l’école, pour ceux qui nous écoutent et qui sont au travail vous ne vous sentez peut-être pas concernés. Et bi”en repensez au dernier projet que votre boss vous a demandé de faire, s’il s’est passé exactement la même chose, je suis désolée de vous l’apprendre, mais vous êtes également touché par la maladie procrastination.

 

Pour faire bref selon lui tout le monde a dans le cerveau un décisionnaire rationnel qui prend les bonnes décisions.

Mais dans le cerveau d’un procrastinateur il y a à côté du décisionnaire un petit singe qui ne pense qu’à s’amuser tout de suite et maintenant. Et ce petit singe a la fâcheuse tendance de prendre la place du décisionnaire ce qui nous fait passer 4h sur youtube à regarder des tutos pour faire des sapins de Noël en pate à sucre plutôt que de faire les taches importantes certes un peu pénibles qu’on doit faire.

 

Mais la question est : pourquoi ça marche quand même ? pourquoi les procrastinateurs arrivent-ils quand même à faire leur travail, à rendre ce qu’ils doivent rendre.

Toujours selon Tim Urban c’est parce lorsque s’approche un peu trop la date butoir, le « panic monster » (le monstre de la Panique) se réveille, fait fuir le petit singe et enfin, le décisionnaire rationnel peut reprendre la barre et commencer son travail.

 

Là je parle d’un ton léger d’un type de procrastination dont les effets sont relativement contenus par le fait qu’on a des dates butoir.

Mais que ce passe-t-il si on n’a pas de dates butoir ? par exemple un entrepreneur qui veut lancer sa boîte, il n’a pas de « deadline » parce qu’au début d’un business rien ne se passe tant qu’on a pas commencé à s’y mettre. Si on n’a pas de deadline le « panic monster » n’a pas de raison de se réveiller et donc on reste dans une spirale infernale de tout remettre au lendemain.

 

Au fond est ce qu’on ne serait pas tous des procrastinateurs lorsqu’il s’agit de notre vie ? de voir notre famille, de faire du sport, de travailler sur ses relations. La frustration qui nous rend malheureux c’est pas de ne pas avoir de rêves, mais de ne pas être capables de commencer à courir après, d’être parfois, les spectateurs de notre propre vie plutôt que les acteurs.

 

Finalement on procrastine tous sur quelque chose dans notre vie. Posez vous la question : qu’est ce que vous vous empêcher de faire par procrastination. Et vu que notre temps est compté, ce serait une question à se poser dès aujourd’hui. Bon peut-être aujourd’hui aujourd’hui mais bon vous voyez, bientôt quoi ;)

 

 

Visionner la vidéo "conférence Ted 

CHRONIQUE DE SOFIANE : FOREST, l'application qui vous aide réduire votre addiction au smartphone.

 

 

Je vais vous parler d’une application qui aide à réduire notre addiction au téléphone : Forest !

 

Oui vous l’avez bien entendu, une application qui vous rend moins accro à votre smartphone comme moi pour se consacrer plus à ce qui est le plus important : la vie.

Forest c’est un jeu mobile dispo en application qui permet de mieux se passer de son téléphone en réduisant son utilisation que lorsque c’est vraiment nécessaire.

 

Le concept marche super bien puisqu’elle a été téléchargée plus d’1 million de fois et figure dans le top 3 des applications tout store confondu dans la catégorie « productivité ».

 

Le principe est simple : c’est un jeu qui consiste à planter un arbre virtuel qui va pousser toutes les demies-heures.

 

Toute interruption liée par  un coup de téléphone un mail ou SMS que vous venez de recevoir, ferme l'application et stoppe immédiatement la croissance et la vie de l'arbre.

 

Cela peut paraître comme un jeu pour enfant mais le fait de ne jamais voir son arbre grandir dans le jeu devient vite agaçant et cela nous pousse au final à réfléchir à chaque fois que l’on veut utiliser son smartphone.

 

Du coup avec un arbre qui grandit correctement, on est genre fier de nous avec le sentiment d’avoir réussi et de gagner. ET SURTOUT : l’utilisateur s’éloigne de son smartphone.

 

Vous allez me dire « oh encore une application qui réduit mon addiction à mon téléphone ». Mais pour le coup celle-ci EST vraiment très originale et ergonomique : c’est très agréable et coloré. Et puis qui ne rêve pas de jouer comme dans sa plus tendre enfance tout s’améliorant au quotidien ?

 

Vous risquez pas du tout de déprimer dans le métro, au travai ou bien à l’endroit où vous souhaitez passer le temps quand vous ennuyez le plus : votre lit !

 

L’application coûte autant qu’une tablette de chocolat que vous avez pour habitude de grignoter dans votre lit (2 euros environ sur Apple Store et Google Play) lancez donc Forest  sur votre smartphone et commencer une véritable cure sous forme de jeu ludique, bonne pour votre santé et surtout tout très pratique !

 

D’ailleurs si vous souhaitez savoir comment mieux sortir de votre addiction ou dépendance à votre smartphone, ordinateur ou tablette, je vous invite à réécouter notre émission consacrée à la digital detox avec le spécialiste David Lajarge ! 


 

Téléchargez FOREST

5 CONSEILS POUR CREER UN PROJET PROFESSIONNEL AUTOUR DE VOTRE PASSION

 

 

1/ Inspirez-vous des personnes qui ont réussi dans votre domaine.

Ce qui est important ici c’est de choisir un modèle qui a du succès dans le champ d’activités qui vous intéresse. 

Vous pouvez vous en inspirer de plusieurs façons.  Si cette personne a écrit un livre sur le sujet, lisez-le !  Si elle donne des conférences vous pouvez y assister et vous créer des opportunités pour la rencontrer !

Décryptez les méthodes ou stratégies qu’elle a adopté afin d’en tirer les plus efficaces et les plus performantes pour votre projet.

 

2/ Trouvez un mentor.

Pour aller plus loin, vous pouvez demander l’aide de ce qu’on appelle un mentor, une personne que vous admirez et qui est prête à partager ses connaissances pour vous aider dans votre projet. Zahia ZIOUANI a trouvé son mentor dans la personne de Sergiu Celidibache, une référence dans la musique classique, qui l’a prise sous son aile pendant 1 an. Cette expérience enrichissante lui a permis d’évoluer et d’élargir son réseau.

A votre tour, choisissez votre  mentor et osez le contacter, vous avez déjà un point commun : votre passion !

 

3/ Développez vos compétences.

Chacun d’entre nous devra dédier au moins 20% de son temps à renouveler ses compétences pour suivre les évolutions dans le monde du travail et répondre aux nouveaux besoins.

Dégagez du temps pour developer vos compétences au minimum 1h tous les jours.

Vous pouvez lire des livres, suivre des formations en ligne, regarder des vidéos ou encore vous inscrire à des ateliers spécifiques.

 

4/ Connaître vos talents.

Connaissez-vous vraiment vos forces et vos talents ?  C’est en travaillant sur vos soft skills, vos savoir-être, que vous ferez le meilleur usage de votre potentiel.

Nous avons tous des qualités que nous développons tout au long de notre vie, dans le domaine professionnel et personnel, et qui peuvent nous aider à donner vie à nos projets.

 

C’est un sujet que je maîtrise bien car j’ai travaillé moi-même sur la création d’un programme innovant, avec l’aide d’une professionnelle de la formation. Je partage avec vous un article bonus : Valorisez vos savoir-être pour booster votre carrière

 

5/ Apportez de la valeur aux gens.

C’est clairement ce qui va vous permettre de vous différencier.

Quelque soit votre passion, il est important de vous poser la question suivante : qu’est ce que je veux apporter aux gens à travers mon travail ?

 

C’est ce qui va vous permettre de donner du sens à votre projet et de partager votre passion avec les autres.

Apporter de la valeur est l’une de vos priorités !

 

 

Je suis curieuse de savoir quelles sont vos passions venez me le dire sur facebook  j’ai hâte de vous lire ! 

J’espère que ces conseils vont vous aider à passer le cap et construire un projet professionnel autour de votre passion ! 

 

Et n’oubliez pas, ne restez pas passif passez à l’action !

 

Si cette émission vous a plu vous pouvez abonnez-vous sur Apple Podcast et Soudncloud, vous êtes de plus en plus nombreux à me rejoindre et ça m’encourage à continuer   !

 

Nous on se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel épisode !

 

D’ici la on reste en contact sur la page Facebook Le Manal Show ! Ciaooo !  

LES RÉFÉRENCES DONT ON PARLE

 

Zahia ZIOUANI, Chef d'orchestre et directrice musicale

 

Tim URBAN : conférence TED

 

Application FOREST 

 

 

 

Facebook
Twitter
Please reload

  

Chaque semaine recevez mes emails privés GRATUITEMENT

Un à deux mails par semaine pas plus !

NE MANQUEZ AUCUN ÉPISODE!

IL Y'EN A D'AUTRES...

1/2
Please reload