ÉCOUTER LES DERNIERS

ÉPISODES DU MANAL SHOW

passez à l'action

© 2019 LE MANAL SHOW. ALL RIGHTS RESERVED.

#18 DEPASSER SES LIMITES [JEAN-MARC MORMECK]

February 10, 2018

 

 

 

DEPASSER SES LIMITES

 

Le Manal Show, c’est votre capsule inspirante pour devenir la meilleure version de vous même !

 

Chaque semaine, je reçois des invités aux horizons différents et au parcours inspirants, qui partagent leurs conseils et leur expérience.  

 

Pour être certains de recevoir tous les épisodes du Manal Show et être informés des nouveautés à venir, abonnez-vous directement à ma newsletter sur lemanalshow.com, désormais c’est là que tout ça se passe !

 

 

Dans cet épisode, on va voir commencer dépasser ses limites et développer un mental de gagnant !

 

Un français sur 2 se dit ne pas être heureux et aimerait changer de vie, mais combien osent vraiment franchir le pas ?

On a tous des limites qui nous empêchent de réaliser nos rêves et ça crée une véritable frustration qu’on peut retranscrire dans notre quotidien : on devient aigrit, déprimé, et démotivé.

Nos propres limites nous empêchent finalement de nous épanouir.

Pour les dépasser, il va falloir faire des efforts qui sont à la portée de tout le monde, des choses très simples vous allez le voir qui vont complètement changer votre état d’esprit !

 

 

 

Dans la première partie nous allons nous pencher sur cette notion de dépassement de soi à travers des exemples et comprendre comment on peut s’en inspirer pour casser nos propres barrières.

 

Puis je recevrai mon invité, Jean-Marc Mormeck, un boxer de très haut niveau qui a été 6 fois champion du monde! Il va partager son expérience et nous dire comment LUI il a fait pour dépasser ses propres limites !

 

Dans la troisième partie, Juliette et Sofiane me rejoindront pour nous parler de projets innovants qu’on va pouvoir utiliser concrètement dans notre quotidien.

Enfin je terminerai cette émission en vous donnant mes meilleurs conseils pour vous aider à repousser vos limites et adopter un mental de gagnant ! 

 

Et comme Mickael Jordan a dit : Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrivent, et quelques-uns font que ça arrive.

 

Cette émission dure 50 min et pas une de plus alors soyez attentif faites partie de ceux qui font que ça arrive ! Passez à l’action !

Si vous écoutez Le Manal Show chaque semaine et que vous vous êtes inscrit à la newsletter, c’est que vous êtes déjà dans une démarche de dépassement de soi.

Le principe même de cette émission est de partager avec vous mes meilleurs conseils pour améliorer votre vie et révéler tout le potentiel qui est en vous.

C’est un objectif ambitieux parce que c’est compliqué de changer ses habitudes, l’être humain a plutôt tendance à aller vers la facilité et à remettre au lendemain les choses les plus difficiles à accomplir.

 

Savez-vous que seulement 2% de la population arrive à se démarquer et à faire de grande chose ?

Mais en adoptant un état d’esprit positif, en ayant un mindset de winner, vous ferez partie des gens qui se bougent et qui s’épanouissent dans leur vie !

 

A chaque fois que j’ai lu l’histoire d’une grande personnalité inspirante, j’ai découvert un parcours semé d’embuche et des épreuves plutôt difficiles à surmonter, ça n’a jamais été facile pour personne !

 

Le problème, c’est que tout le monde veut avoir une vie épanouissante en faisant le strict minimum, sous prétexte que c’est dur.

Mais qui a dit que la vie était facile ? 

 

Combien de personnes ont abandonné alors qu’elles étaient sur le point de réussir ?

Thomas Edison a dit « Si nous faisions tout ce que nous sommes capables de faire, nous serions étonnés. »

 

Et vous, de quoi êtes-vous vraiment capable ? Que feriez-vous si vous n’aviez pas peur ?

 

La vie est courte et tout peut s’arrêter très vite. Il est hors de question pour moi de passer une journée sans apprendre, sans faire quelque chose d’utile et qui a du sens.

Je veux vivre des expériences incroyables et saisir chaque opportunité pour le faire. Comment ?

En me lançant des challenges, comme cette émission qui me demande beaucoup de travail et d’énergie, mais je dépasse mes propres limites pour aller au bout de ce projet et devenir meilleure. Oui parce que si chaque semaine je vous répète que l’objectif est de devenir la meilleure version de vous-même, sachez que je commence  d’abord par appliquer tout ce que je partage avec vous pour y arriver !

 

En fait, les plus gros freins, on se les met nous-même ! C’est dans la tête que ça se passe !

On se dit que c’est pas le bon moment, qu’on n’a pas assez d’argent, pas assez de temps.

C’est ce qu’on appelle les croyances limitantes. Et même si je vous dis « n’ayez pas peur, lancez-vous » ça ne marchera pas !

En vrai, ce que je dois vous dire c’est « Ayez peur et lancez-vous ! » Cette peur, c’est ça le vrai moteur et l’idée est de savoir la dompter pour en faire quelque de positif.

 

 

C’est souvent quand on est au pied du mur, qu’on a plus le choix, qu’on arrive à se dépasser pour accomplir des choses extraordinaires !

 

Qu’est-ce-qui se passe à ce moment là dans notre tête ? J’ai posé la question à Laura, qui elle aussi pousse ses limites chaque semaine pour être au rendez-vous avec nous, ça dure 3min30 c’est la STORY !

LA STORY DE LAURA

 

Profitons de cette longue période hivernale propice au cocooning et aux excès alimentaires pour parler aujourd’hui de nos limites personnelles : celles que l’on s’impose et que l’on s’empêche, parfois, de dépasser... Autant dans l’effort psychologique, que physique ! ;)

 

Pour commencer, faisons un peu le point : c’est quoi une limite ? Comment se définit-elle à un niveau personnel ?

 

On peut dire que notre vie et la façon dont on la mène en est une bonne représentation. L’observer sans jugement, la comparer avec la vie que nous aimerions avoir, est une manière efficace de délimiter ses propres limites. Tout cela est bien sûr fortement lié à la notion de zone de confort, dont on a déjà moult fois parlé : ce que je connais s’empilent dans une zone dite de “confort”, dont les frontières sont… roulement de tambours… mes propres limites. Vous suivez ?

Les limites, ce sont donc les nouvelles connaissances, émotions, efforts… que l’on se refuse à soi-même. Par peur et par manque de confiance, le plus souvent… et peut-être aussi par habitude, au sein d’une époque où il est facile d’être en proie au doute et au sentiment d’impuissance. Pour dépasser ses limites, il faut, comme le dit souvent Manal, oser agir. Oser changer. En somme, il faut avoir de l’audace.

David Levesque, entrepreneur, identifie sur son blog les 3 ingrédients essentiels pour pouvoir dépasser ses limites et voguer librement sur la vague de ses désirs… Il faut 1) une bonne connaissance de soi, de son fonctionnement psychologique… 2) des objectifs clairs et, surtout, 3) de la confiance en soi !

 

La « limite » est donc une notion fondamentale pour sa croissance personnelle. Aller au-delà est possible à un niveau psychologique et philosophique, tel qu’on l’aborde souvent au sein du Manal Show, mais aussi à un niveau physique. La motivation et le dépassement de soi sont d’ailleurs les principaux moteurs de l’effort physique, lui-même si important au bien-être corporel et émotionnel. Et s’il y en a bien pour qui le concept de dépasser ses limites est un perpétuel challenge, ce sont bien les athlètes…

 

Ceux qui refusent d’arriver au bout de leur discipline, comme Disk Fosbury, premier homme à effectuer un saut en hauteur en rouleau dorsal, et non ventral, comme le voulait la pratique. D’abord refusé, son saut lui permet finalement de remporter les JO de Mexico en 1968, et, au passage, de marquer l’Histoire. Ou bien encore ceux comme Teddy Riner, qui, en plus de son entraînement physique, cultive une véritable préparation mentale. À l’aide de séances avec sa psychologue, il travaille quotidiennement pour maîtriser ses angoisses, son niveau de stress, éviter les contres-performances... Selon lui, ses dix titres de champion du monde, c’est bien à sa tête qu’il les doit, et non à ses muscles.

 

Ces exemples nous prouvent bien que se dépasser physiquement, ce n’est pas seulement puiser en soi pour effectuer un effort qui nous semble insurmontable à l’instant “T”. Ça peut aussi devenir une véritable philosophie de vie. Une détermination à passer outre sa souffrance physique, à trouver l’énergie nécessaire pour ne pas abandonner. Et cette énergie ne s’exprime pas uniquement lors d’un match ou d’une course à pied, elle s’exprime tous les jours face à chaque défi du quotidien et permet à celui ou celle qui la cultive de réaliser de grandes choses. Comme le dit Roger Lannoy dans son excellent article sur le sujet : “On ne sait jamais à quelle distance du succès on se tient réellement, et la victoire sourit toujours à celui qui osera faire un pas de plus.”

 

Alors, à ceux pour qui les mots “efforts physiques”, ne rime qu’avec effroi, larmes et sueur… Rappelons que le sport peut pourtant être la première étape au développement d’un mental équilibré et combatif… Un véritable allié avec lequel il est plus facile de mener à bien ses objectifs quels qu’ils soient, à repousser les limites de son quotidien... En bref : à acquérir les automatismes nécessaires au dépassement de soi !

 

Usain Bolt est le parfait exemple d’une personne qui cherche à dépasser ses limites. Savez-vous qu’il affirme se voir gagner la course plusieurs fois dans sa tête avant de se retrouver sur la ligne de départ ?

J’aime beaucoup cette  idée Ça nous pousse à adopter une attitude de gagnant, à prendre confiance en soi et à faire tomber les barrières qu’on a dans notre esprit.

 

 

Par expérience, c’est vraiment un état d’esprit que je vous invite à adopter même si je sais qu’en France c’est mal vu et que ça peut faire prétentieux, mais justement c’est le premier préjugé dont on doit se détacher.

 

C’est en pensant de cette manière que j’ai quitté mon travail en tant que salarié, mon petit confort, pour créer mon propre projet avec ma vision et mes valeurs, alors que j’avais très peur de sauter le pas !  Mais j’étais arrivée à un stade tel que je n’avais pas d’autre choix que de réussir.

 

Comme un boxer sur le ring qui n’a pas d’autre choix que de mettre KO son adversaire.

Et vous savez quoi ?

 

Je m’apprête à accueillir un grand sportif de haut niveau, l’un des meilleurs dans son domaine, sept fois champion du monde dans sa catégorie, Jean Marc MORMECK  va partager son expérience et ses meilleurs conseils pour dépasser ses limites, ce sera dans la 2ème partie alors restez avec moi !

                                                                                 ÉCOUTER L'INTERVIEW

CHRONIQUE DE JULIETTE : VIDEO DE JULIAN TREASURE

 

Aujourd’hui j’ai voulu vous parler d’un sujet assez original et qui nous touche tout particulièrement, nous trois, vu qu’on émet chaque semaine un podcast, il est essentiel pour toi Manal, toi Sofiane et moi que quand on parle, et bien on nous écoute. Quand tu prépares les émissions, ou nous les chroniques, notre objectif principal, c’est même tellement évident qu’on y pense même plus consciemment, c’est que les gens non seulement nous écoutent mais plus que cela qu’ils prennent du plaisir à nous écouter.

Si on se rend compte que les gens coupent notre partie, c’est qu’on a raté un truc.

 

Et pourtant ce qui est essentiel pour nous ou pour les journalistes à la radio, je me suis rendue compte que c’était juste une exacerbation de ce qui se passe pour tout le monde au quotidien. Avez-vous déjà eu l’impression que la personne à qui vous parliez ne vous écoutait pas ? Le regard un peu dans le vide, des réponses en onomatopées ça ne trompe pas : on ne vous écoute pas.

Pourtant c’est essentiel de capter l’attention des gens avec qui on est : que ce soit pour une présentation au travail, pour faire un discours à l’anniversaire de son meilleur ami, voir même faire sa demande en mariage pourquoi pas.

 

Comme j’aime bien trouver des réponses à mes questions, j’ai trouvé une vidéo qui va, je l’espère vous montrer comment faire pour capter à 100% l’attention de votre entourage.

C’est la conférence de Julian Treasure qui est un expert en sons et donnent les conseils à des entreprises partout dans le monde sur la façon de concevoir le son dans leurs espaces et dans la communication.

 

Manal : qu’est-ce qu’il t’a appris alors.

 

Déjà il montre qu’il y a des choses qui nous rendent difficile à écouter. Par exemple si on passe la journée à colporter des ragots on peut être sûr qu’on sera la cible de ragots nous même. Idem si on juge tout le temps, si on tient des propos très négatifs, si on se plaint (ça c’est pas spécialité française). C’est difficile à supporter et je pense qu’on l’a d’ailleurs tous déjà remarqué. Aussi si on sur exagère tout ce qu’on dit, qu’on ment ou qu’on est dogmatique c’est à dire qu’on impose nos opinions comme des faits, on peut être sûr que la personne en face, ou notre audience va se refermer comme une huitre.

 

Déjà, si on est honnête dans ce qu’on dit, qu’on est authentique et intègre alors on ne pourra pas tomber dans ces mauvaises habitudes. Pareil si de manière générale on souhaite le bien des gens autour de nous il va être difficile de les juger juste après, ça ne marche pas ensemble.

 

Ensuite, nous on s’en rend compte car on passe toutes les semaines sur un média audio, la voix c’est notre principal outil. D’ailleurs Manal et moi et on a déjà été malade une fois pendant un enregistrement et c’est là qu’on s’est véritablement rendu compte que 100% des choses qu’on dit passe par la voix.

 

 

C’est pourquoi surtout si vous êtes du genre un peu timide, ne négligez pas de travailler votre voix, car comme pour le reste, c’est l’entrainement qui fait toute la différence. Par exemple on va avoir tendance à voter pour quelqu’un qui a la voix grave car c’est qu’on associe la voix grave avec le pouvoir et l’autorité. Donc si vous avez une importante présentation à faire au travail et qu’on doit vous prendre au sérieux, entrainez-vous à parler avec une voix qui vient de la poitrine, pas du nez ou de la gorge. Il existe même maintenant des coach de voix qui vous entrainent avec toutes sortes d’exercices. De plus en plus de personne font appel à ces services, pas seulement les politiques ou les PDG. Mais des gens dont le travail passe énormément à l’oral.

Mais déjà chez vous, allez voir la vidéo car le conférencier donne plein de petits exercices à faire à la maison, ou juste avant de devoir parler en public. Des exercices pour contrôler parfaitement sa respiration, son volume sonore, le timbre de la voix, le rythme qui est aussi très important.

 

Alors n’oubliez pas que ce qui importe ce n’est pas QUE ce que vous dites, c’est aussi et surtout COMMENT vous le dites ! 

 

 

CHRONIQUE DE SOFIANE : COURSERA

 

Coursera, une première plateforme internet décliné en une application gratuite téléchargeable sur Apple Store et Google Play permettant de suivre de multiples formations proposées par des entreprises (des multinationales) ou des universités.

 

La taille de cette plateforme donne le tourni :

 

  • 6 levées de fonds depuis 2012, pour un total de 146,1 millions de dollars

  • 24 millions d’apprenants

  • Plus de 500.000 nouveaux apprenants tous les mois

  • 100 millions d'inscrits depuis 2012

  • 2.000 cours dans plusieurs langues, 100 spécialités, des certificats et désormais des diplômes universitaires

  • 146 universités partenaires dans 30 pays, une quarantaine d'entreprises partenaires
     

Coursera se présente comme un "fournisseur d'enseignement supérieur en ligne".

 

La valeur ajoutée : des MOOC sur vraiment tout (entreprenariat, cartographie, market, développement web…) en différents format (vidéo, texte…) apporter aux gens dans le monde entier le meilleur contenu issu des écoles les plus réputées

 

En France par exemple, Coursera collabore avec 11 écoles dont Polytechnique, l'ENS, HEC avec lesquelles elle partage les revenus générés par ses cours : en fait, Coursera va te proposer une multitudes de choix de certifications professionnelles payantes plus ou moins spécialisées grossièrement  de 4 semaines à 3 ans.

 

L’objectif : répondre aux besoins de chacun (individu, association, entreprise…), que ce soit simplement des cours pour un simple développement personnel ou bien un cours supplémentaires ou obligatoire pour un MBA.

 

Oui et non tout dépend si tu souhaites obtenir une certification officielle pour étoffer ton CV.

Par exemple, j’ai pu en lancer un cours “Créer et développer une startup technologique

Gratuitement” où il faut consacrer 3 à 4h de son temps par semaine. Si tu veux une certification c’est 41 euros, sinon tu peux suivre le cours sans la certification gratuitement.  

 

En règle générale :

 

  • Ca va de 4 mois à 3 ans de 60 euros pour une formation d’une semaine jusqu'à 30.000 euros pour un MBA

 

Vu les prix, c’est vraiment des cours de qualité. Après rien n’empêche de suivre un cours gratuitement donc sans certification pour son développement personnel. Tout dépend de son envie et de ses moyens !

 

Payer c’est aussi un moyen de finir le cours : faut savoir par exemple que dans l'environnement gratuit, environ 8% des gens finissent un cours contre 65% quand tu payes la certification.

 

Exemple de cours le plus populaire : celui sur la photographie de Musée d'Art Moderne de New York sur l'appréciation de la photographie.

 

C’est « Learning how to learn » (Je traduis Apprendre à apprendre), de Barbara Oakley. --) 2 millions d'apprenant (une ville comme Paris ! )

 

Autre devinette Manal, selon toi les gens suivent majoritairement quelles catégories  de cours ?

 

En nombre d'apprenants et en revenus, les catégories les plus populaires sont  : business, technologie et data. En France il s’agit de “ Devenir entrepreneur du changement” , “Réussir le changement” et “Speak English professionally”.

 

Avec les progrès ergonomiques et web, il est aussi possible d’avoir des échanges poussés avec les enseignants. avec Slack ou encore Zoom pour le chat vidéo fermé.

 

Mon avis :

 

Si moi je trouve cela comme une vraie alternative pour promouvoir l’éducation supérieure, je ne dis pas que c’est la meilleure des solutions parce que suivre des formations y compris diplômante à distance via Coursera peut s’avérer très onéreux (master en Innovation et entrepreneurniat coûte 20 000 dollars) mais l’approche est tout de même noble.

 

Dans certaines régions du monde on sait que l’on n’arrive pas à construire des établissement supérieurs partout, l’enseignement grâce à internet peut devenir une vraie alternative surtout quand tu vois le prix que cela coûte par exemple pour un jeune de venir de faire une grande école sans compter les frais d’installation et pour vivre que cela engendre .

Les enjeux restent énormes : dans le monde par exemple 300 millions de nouveaux apprenants vont vouloir accéder à l'enseignement supérieur dans les 10 prochaines années dont 100 millions en Chine et 60 millions en Inde. Il y a donc de la place pour que beaucoup de système d’enseignement en ligne se mettent en place afin qu’un maximum de jeune puissent s'épanouir et rêver exercer le métier de leurs rêve

 

Et vous dites nous ce que vous en pensez, réagissez sur nos réseaux sociaux !

 

 

 

 

MES 5 CONSEILS POUR DEPASSER VOS LIMITES :

 

1/ Décidez

Quand on veut aller de l’avant et se lancer dans un challenge qui nous semble plutôt difficile, la première étape est de décider de le faire. Cela peut paraître simple mais en réalité tant que vous n’avez pas clairement décider dans votre fort intérieur de passer à l’action, vous trouverez toujours des raisons de ne rien faire.

Décider c’est quoi ?

Concrètement, écrivez votre objectif et mettez-vous une dead line ET  surtout engagez-vous auprès d’une tiers personne, dites lui ce que vous souhaitez accomplir avec une date précise, et demandez-lui de vous questionner régulièrement sur l’avancé de ce projet.

Ça vous mettra une pression positive pour ne pas lâcher et aller au bout de votre engagement.

 

 

2/ Trouvez votre inspiration  

Quand on est focus sur un projet on est obligé de se créer un environnement qui nous maintient dans une énergie positive.

Inspirez-vous des personnes qui ont réussi en lisant des livres, en écoutant des podcasts, en regardant des vidéos qui vont vous donner envie de les imiter et d’aller plus loin.

On a tous besoin d’une bonne dose de motivation pour se sentir pousser des ailes, moi je la trouve en me rapprochant des personnes dont j’admire le parcours.

Je fais des choix, par exemple le soir je préfère lire une biographie plutôt que de regarder la télé.

Utilisez votre temps pour apprendre des choses et trouver de l’inspiration, cela vous motivera à dépasser vos limites.

 

 

3/ Faites du sport

C’est un excellent moyen pour se forger un mental d’acier. Quand vous faites du sport, vous sollicitez non seulement les muscles de votre corps mais aussi votre cerveau et souvent les gens qui pratiquent une activité sportive régulière vont avoir tendance à plus facilement prendre des risques et à se dépasser.

Faire du sport vous apprend à être persévérant, patient et régulier dans vos efforts.

Vous allez prendre conscience de vos performances et de vos progrès, ce qui va vous donner envie de vous surpasser dans tous les domaines de votre vie !

 

 

LES REFERENCES DONT ON PARLE : 

 

 

Suivre Jean-Marc Mormeck sur Facebook 

 

Ses nouveaux projets au sein de la Délégation Interministérielle

 

Le livre Le chevalier à l'armure rouillée de Robert Fisher 

 

Ted Talk de Julian Treasure 

 

Plateforme de formations en ligne COURSERA

 

 

 

 

Facebook
Twitter
Please reload

  

Chaque semaine recevez mes emails privés GRATUITEMENT

Un à deux mails par semaine pas plus !

NE MANQUEZ AUCUN ÉPISODE!

IL Y'EN A D'AUTRES...

1/2
Please reload