ÉCOUTER LES DERNIERS

ÉPISODES DU MANAL SHOW

passez à l'action

© 2019 LE MANAL SHOW. ALL RIGHTS RESERVED.

#03 CHANGER SES HABITUDES [AUTODISCIPLE]

September 30, 2017

 

NOUS SOMMES CE QUE NOUS FAISONS À RÉPÉTITION. 

 

 

Le Manal Show c’est votre capsule inspirante pour devenir la meilleure version de vous même !

 

Chaque semaine, nous recevrons des invités aux horizons différents et au parcours inspirants, qui partageront leurs conseils et leur expérience.  

 

Dans cet épisode on va parler des habitudes ! Attention, ne prenez pas ce sujet à la légère : changer vos habitudes peut littéralement changer votre vie !

 

Je suis la preuve vivante qu’il est possible de changer ses habitudes, même si ça paraît difficile au premier abord, à condition d’adopter les bonnes méthodes !

 

Alors je vous pose la question : quelle habitude aimeriez-vous changer ?

 

Arrêter de fumer ? Commencer à courir ? Se lever plus tôt ?

 

Et bien j’ai une bonne nouvelle pour vous ! Il est tout à fait possible de changer une habitude, aussi difficile que ça puisse paraître !

 

Aristote a dit « Nous sommes ce que nous répétons chaque jour. L’excellence n’est alors plus un acte, mais une habitude. »  Haha, tout un programme !

 

Dans la 1ère partie nous allons essayer de comprendre ce que c’est vraiment une habitude et comment le fait de changer une habitude peut changer votre vie !

 

Puis je recevrai mon invité, Raj, alias Autodisciple, qui a décidé d’explorer plein d’expériences incroyables et qui a mis ses habitudes à rude épreuve !

Il a crée sa propre chaîne Youtube qui réunit plus de 10 millions de vues ! Il va partager des conseils concrets pour nous aider à changer ces habitudes qui nous gâchent la vie !

 

Et dans la dernière partie nous retrouverons nos chroniqueurs qui nous parleront de ce qu’il faut avoir lu, vu ou entendu !

 

Je terminerai cette émission en vous donnant des conseils concrets qui vont vous aider à changer vos habitudes tout en douceur et pour longtemps !

 

Et comme Mickael Jordan a dit : Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrivent, et quelques uns font que ça arrive.

 

Cette émission dure 50 min et pas une de plus alors soyez attentif faites partie de ceux qui font que ça arrive ! Passez à l’action !

 

Partie #1 

 

Changer une habitude n’est pas chose facile, au contraire c’est même l’une des choses les plus difficiles à faire pour beaucoup d’entre nous !

 

Malheureusement certaines de nos habitudes peuvent nous gâcher la vie, autant sur le plan personnel que professionnel. Une habitude peut avoir beaucoup plus d’impact qu’on le ne croit, pensez-y un peu et vous verrez que la plupart des décisions que vous prenez sont en fait des habitudes que vous avez installé au fil du temps.

 

Pourtant, changer une habitude peut littéralement changer votre vie !

 

Manger plus sainement, commencer à faire du sport, ne plus regarder son téléphone à table et j’en passe ! On a tous une habitude qui nous agace et qu’on aimerait éradiquer ! Mais comment faire ? Est-il vraiment possible de changer une habitude pour de bon ?!

 

C’est  un combat qu’on se livre contre soi-même !

On peut avoir toute la bonne volonté du monde au départ, on se dit « aller j’arrête de me mettre en retard tous les matins, je vais régler mon réveil à 7h et m’y tenir ! »  Que se passe-t-il au bout du 2ème jour ? Et oui, malheureusement la nature revient vite au galop !

Mais au fait, ça a un rapport avec notre nature justement ?

 

Pourquoi c’est si difficile de changer une habitude ? Qu’est ce que ça engendre dans notre cerveau ?

 

 

Laura a cherché des éléments de réponses et on les partage avec vous :

 

>> Vous savez, ces petits trucs qu’on fait machinalement, comme vérifier que sa porte d’entrée soit bien fermée en partant, passer les vitesses en conduisant... Qu’elles soient bonnes ou mauvaises, les habitudes sont ancrées en nous de façon très complexe, et il est souvent difficile de s’en défaire ou de les modifier.

 

Une habitude, qu’est-ce que c’est exactement ? Que se passe-t-il dans notre cerveau pour que le matin en se réveillant, l’un de nos premiers réflexes soit de regarder notre téléphone par exemple ? Selon la psychologie, les comportements routiniers sont des actions qui se produisent “automatiquement” en réponse à une situation qui nous est familière. Notre cerveau fait une association entre la situation (se réveiller) et la réponse à celle-ci (allumer son portable), ce qui permet d’obtenir le résultat souhaité (regarder ses messages et voir ce qu’on a raté pendant la nuit. En général, pas grand chose...). Mais avec le temps, cette association se renforce tellement que la situation enclenche la réponse de façon systématique. Le cerveau peut alors utiliser ses ressources pour d’autres tâches, se concentrer sur autre chose. C’est pourquoi nous effectuons d’innombrables petits gestes et ajustements sans y penser : ce sont les automatismes.

 

Des recherches ont révélées que ces habitudes s’enracinent dans des zones très profondes du cerveau... Malgré tout, une petite aire corticale monte la garde en continu sur notre comportement, et c’est via celle-ci qu’il est possible de modifier ou bloquer les routines. Car nombre d’entre nous n’arrivent pas à se défaire de leurs mauvaises habitudes. Boire, fumer, grignoter… tous ces petits plaisirs que l’on sait nuisibles à notre santé, en trop grande quantité.

 

Selon Cindy Jardine de l’université d’Alberta aux Etats-Unis, avoir du mal à abandonner ses mauvaises habitudes peut s’expliquer aussi par les raisons suivantes :

 

- le penchant qu’a l’homme pour la contestation et le défi (le fameux “boh il faut bien mourir de quelque chose”) mais aussi

- son besoin d’être entouré, accepté socialement

- sa tendance à rationaliser ses mauvaises habitudes (il fait chaud là… on boirait pas une petite pinte ?), et enfin,

- son goût inné pour la dépendance

 

Changer ses habitudes et ses routines reste évidemment possible, cela demande juste du temps et des efforts.

Pendant douze semaines, des chercheurs du Collège universitaire de Londres ont demandé à 96 participants d’adopter un nouveau comportement tous les jours à la même heure. Certaines personnes ont choisi des habitudes simples : manger un fruit au petit déjeuner, par exemple. D’autres ont choisi des tâches plus compliquées comme courir 15 minutes avant leur repas du soir. Et bien les gens ont mis entre 18 et 254 jours à prendre leur nouvelle habitude, pour une moyenne de 66 jours. Cela varie bien sûr en fonction de la difficulté du comportement, de la personne et des circonstances.

 

En gros, si vous voulez définir correctement vos attentes, la vérité c'est qu'il vous faudra probablement entre deux et huit mois pour développer un nouveau comportement dans votre vie, et non 21 jours comme ce fût souvent répété. L’étude nous montre aussi que rechuter arrive et que c’est normal, ce n’est pas dramatique, l’important c’est de réintégrer sa nouvelle habitude.

 

La bonne nouvelle, c’est que la plupart des recherches scientifiques nous disent qu’à l’âge adulte, nous sommes responsables de notre apprentissage, c’est sous notre contrôle. Notre bien-être, nos talents, nos aptitudes... sont capables d’améliorations constantes et nous en sommes les acteurs. Pour changer nos habitudes négatives, nous devons d’abord comprendre qu’elles sont nuisibles à notre quête du bonheur, de la santé, du bien-être. Nous devons donc essayer de les contrer par des habitudes positives.

 

Et pour que la petite aire corticale puisse faire son travail en développant de nouvelles connexions dans notre cerveau, il faut la nourrir de détermination et de l’envie d’un changement. Et oui, on n’a rien sans efforts. Et ça, de plus en plus de gens en ont conscience. Il n’y a qu’à voir tous les post instagram de transformations physiques, les fameux “avant/après”, mais aussi les gens qui tentent de supprimer la viande de leur alimentation, ceux qui se privent volontairement de téléphones et d’internet pendant un certain temps... De plus en plus, les gens se challengent en quête d’une meilleure qualité de vie. Oui, il semblerait que la “healthy life” soit de mise.

 

Alors oui, c’est vrai, l’habitude rassure et réconforte. Mais elle peut aussi devenir nocive et entraver notre liberté au quotidien. Tout le monde a ses petits vices... mais libre à chacun de les nommer, de les accepter, de les contrer. Libérons-nous de nos comportements nocifs et évoluons vers une version (peut-être) plus libérée de nous-même..! 

 

 

On a donc appris qu’en fonction des personnes il vous faudra entre 2 et 8 mois pour changer une habitude, c’est bon à savoir ! Finalement, ce n’est pas impossible ! Avec de la bonne volonté et des actions concrètes, on est tous en mesure de changer une habitude ! Vous savez maintenant que ça se passe dans l’aire corticale de votre cerveau, et tout est dans la cabessa !

 

J’ai moi-même tenté l’expérience et vous allez voir que j’ai été plutôt radicale !

Je m’explique :

Mon travail m’oblige en quelque sorte à être toujours connectée à internet et aux réseaux sociaux … sauf qu’à un moment donné ça devient vite étouffant ! J’ai toutes les applis addictives sur mon smartphone du type facebook, instagram, twitter et gmail !

Vous voyez le truc ?

Comme beaucoup d’entre vous j’imagine, j’avais la mauvaise habitude de regarder mes notifications toutes les 10 minutes, sans avoir vraiment le contrôle sur ce que je faisais.

 

Un jour j’ai eu un déclic, je sentais que cette mauvaise habitude entrainait une perte de temps alors que je devais faire le focus sur mes objectifs à atteindre.

 

J’ai décidé de supprimer toutes mes notifications sur mon téléphone ! Plus rien, nada !

Qu’est-ce-que ça a changé ? Et bien tout les Amis ! Tout !

Plus d’interruption intempestive, mon esprit est plus libéré et je reste concentrée sur une tâche jusqu’au bout !

 

Autre exemple : j’adore lire  mais je me plaignais souvent du manque de temps que j’avais à consacrer à la lecture. J’ai donc pris la décision de me lancer un challenge : lire 1 livre par mois au minimum !

Quel bonheur ! Je n’ai jamais autant appris de chose que depuis que j’ai adopté cette nouvelle bonne habitude !

 

Autre habitude que j’ai mis en place, le fait de planifier dès le matin 3 tâches importantes à réaliser dans la journée. Une habitude qui a tout changé dans ma façon de travailler ! Plus de stress, je sais exactement ce que je dois faire et j’avance concrètement dans mes projets !

 

Pour moi, ce qui a fonctionné, c’est clairement le fait de mettre en place des actions concrètes, j’ai puisé ma force dans la volonté et surtout j’ai agis !

 

Comme a dit l’écrivain Mark TWAIN,

“On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre ; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche.”

 

Tout seul dans votre coin, ça peut vous paraître impossible de changer une habitude et bien figurez-vous que j’ai découvert une personnalité qui change d’habitude comme de chemise !

Oui ça existe, il aborde la question d’une manière tout à fait originale et il a même construit une communauté qui suit ses expériences et ses péripéties au quotidien !

 

Il s’agit de RAJ, fondateur de la chaîne autodiscipline, il est devenu une référence et connaît une évolution incroyable sur Youtube !

Raj a un parcours atypique et étonnant, il va nous parler de sa chaîne, de ses choix audacieux et des méthodes qu’il applique pour changer ses habitudes !

 

 

ÉCOUTEZ L'INTERVIEW DE RAJ SUR SOUNDCLOUD

 

 

Toutes les semaines, Juliette choisis une vidéo web aspirante et nous révèlera ses secrets pour mener une vie palpitante !

 

 

Chronique de Juliette : Retrouvez une vie pleine d'aventure en seulement 30 jours ! 

 

Qui ne s’est jamais retrouvé un matin à 8 :20 sur la ligne du rer A coincé entre deux stations à se demander « quand est ce que ma vie est-elle devenue si prévisible » ? Et là on se dit qu’on n’est pas coincé entre Auber et châtelet mais bien dans une routine infernale de métro boulot dodo. On se lève, on fait son café, on dit bonjour aux mêmes collègues, après le boulot on va faire les courses à l’hyper en bas de la rue, et on finit par se coucher et sachant pertinemment que demain sera tout pareil qu’aujourd’hui.

 

RETROUVEZ UNE VIE PLEINE D'AVENTURE EN SEULEMENT 30 JOURS 

 

Non, ce n’est pas une pub pour « mes repas minceur » où la première semaine est offerte. Pas d’échange ou de remboursement,  tout a commencé  en faisant récemment un tour sur le site TED.com, Ted comme dans le film au grand nounours très chelou et totalement inapproprié.

TED.com donc est un site où vous pouvez trouver des milliers de conférences filmées appelées « TED talks » où des professionnels de tous les horizons partagent leurs idées sur le monde et essayent d’apporter leur point de vue sur pas mal de sujets comme l’éducation, le business, les nouvelles technologies etc… En me baladant sur ce site donc je suis tombée sur la vidéo de Matt Cutts, américain de son état, informaticien chez Google pour les intimes.

 

>>  Pour avoir une vie palpitante et bien remplie, je vous prescris sans ordonnance d’entreprendre quelque chose de nouveau pendant 30 jours.

 

Le principe, c’est de casser sa routine en se mettant un challenge qu’on va relever pendant 30 jours. Soit en suivant tous les jours quelque chose qu’on veut ajouter à sa vie soit en commençant un projet, mais l’impératif est de respecter les 30 jours.

Cela peut être des petites choses comme aller au travail à vélo plutôt qu’en voiture, ne plus manger de sucre, ne plus boire de café… mais on peut aussi se dire qu’on va se donner un challenge de dingue comme écrire un roman. Peu importe si ce qu’on fait est bien ou non. On ne vous demande pas d’être le prochain prix Goncourt en 30 jours.

Cependant on se rend compte qu’au fur et à mesure on devient de plus en plus aventureux, Matt Cutts qui présente la vidéo, est lui passer de l’informaticien moyen chez Google au mec qui a escaladé le Kilimandjaro. 

 

Pourquoi 30 jours ?

Parce que 1 mois c’est le temps idéal pour entreprendre de vrais projets ce qui booste incroyablement notre confiance en soi. Et c’est aussi le temps idéal pour qu’un petit défi comme cuisiner tous les soirs des légumes devienne une habitude qu’on garde.

 

Cela permet aussi de mieux se connaître. On va tenter des nouvelles choses comme le nouveau sport à la mode. Et ba si ça ne vous botte pas plus que ça de faire du yoga avec des chèvres, au bout de 30 jours on arrête sans avoir le sentiment d’échec. Au contraire on a un sentiment d’accomplissement parce que justement on a tenu 30 jours.

 

C’est fun, c’est rigolo, ça permet de tester pleins de choses qu’on aurait pas osé faire avant ou parce qu’on se disait qu’on avait pas le temps ou qu’on ne voulait tout simplement pas s’engager indéfiniment dans un truc qui finalement ne nous plaît pas plus que ça. Ça fait aussi qu’on a moins l’impression que le temps passe vite, qu’on s’ennuie, ou qu’on attend demain parce que notre journée ne nous enthousiasme pas.

 

 

Chronique de Sofiane : Le Bitcoin, la monnaie anti-système

 

Sofiane est notre dénicheur de tendances et cette semaine, il nous en dit plus sur ce nouveau moyen de paiement.

 

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

 

>> C’est une monnaie qui a la particularité d’être informatisée. D’où l’appellation bitcoin, pour unité d'information binaire et pièce de monnaie.

 

Avec l'ethereum, elle est l’une des principales monnaies cryptographiques en circulation dont la capitalisation est estimée à environ 71 milliards de dollars à ce jour.

 

Comment est-elle créée, comment ça marche ?

 

C’est anecdotique : le tout premier bitcoin a été créé début 2009 par une pseudo-personne répondant sous le nom de Satoshi Nakamoto. On ne sait pas à ce jour s’il s’agit d’une personne physique ou un groupe de développeurs.

Un véritable point d’interrogation existe aujourd’hui sur celui qui est responsable aujourd’hui de plus de 16 millions d'unités circulant dans le monde.

 

Les principes de cette monnaie virtuelle sont simples et SURTOUT sans limites :

 

- Comme je l’ai dit, Bitcoin est une monnaie électronique, donc il n’existe pas de pièces ni de billets physiques.

 

- Bitcoin est soumise à aucune autorité et aucun gouvernement ne dirige Bitcoin, il n’appartient donc à personne.

 

- Bitcoin est échangeable gratuitement sur internet entre deux individus sans passer par une autorité tierce : c’est du peer to peer. C’est donc instantané sans formalités.

 

- Bitcoin n’a aucune limite géographique. Vous pouvez aussi échanger depuis la Corée Du Nord, avec aucun plafond ni aucune clause.

 

 - Les Bitcoin sont conservés et utilisables depuis votre ordinateur, votre smartphone, votre minitel, ou un portefeuille électronique sécurisé le Bitcoin wallet

 

Il est possible d’envoyer des Bitcoin aussi simplement qu’un mail à condition de connaître l’adresse personnelle (où code) Bitcoin du destinataire.

 

On peut faire du commerce avec des Bitcoin si la personne ou le commerçant l’utilise également. Et on peut en acheter dans des plateformes spécialisées de trading : Premium par exemple, des distributeurs (maison du bitcoin à Paris)

 

Bitcoin c’est donc plus qu’une monnaie, un véritable réseau sécurisé par des mineurs (des ordinateurs sécurisés très puissants) qui vérifient l’ensemble des transactions effectuées sur le réseau à l’aide d’un logiciel spécialisé.

 

Pourquoi en parle beaucoup en ce moment ?

 

Parce que le nombre de Bitcoin en circulation a considérablement augmenté passant de 1 à 16 millions de bitcoins en huit ans. Mais, rassurez-vous, Satoshi Nakamoto avait fixé la limite à 21 millions de bitcoin.

Cette limite entraîne une explosion de la demande. Début 2017, il s’échangeait à moins de 1000$ pour 1 Bitcoin contre de 5000$ début septembre

 

La progression incroyable du Bitcoin et des autres crypto-monnaies a commencé à inquiéter les patrons des grandes banques. Le PDG de JP Morgan, la plus grande banque au Monde, Jamie Dimon est même allé jusqu’à qualifier le bitcoin de « fraude ».

 

Les Etats et les Banques Centrales ne veulent pas aussi de ce Bitcoin pour ses principes de fonctionnement : c’est une perte de souveraineté que de ne plus avoir le contrôle de sa monnaie.

 

Et les conséquences seraient mécaniques : les grandes banques perdraient leur rôle, plus d’épargne, plus de crédit, plus de capitalisme dans lequel nous vivons actuellement.

 

Du coup, les Etats-Unis ou la Chine ont déclaré une guerre au Bitcoin en prennent régulièrement des mesures pour limiter son développement ce qui fait considérablement varier son cours.

 

Mardi dernier selon les médias locaux chinois, Pékin a ordonné la fermeture des plateformes où s’échangent les monnaies cryptographiques, d’autres comme le Japon font tout le contraire : c’est un moyen légal de paiement depuis le printemps dernier.

 

Ce sacré dilemme en dit long sur le manque de confiance que nous avons actuellement sur les monnaies classiques depuis la dernière crise financière. Cela a donné aussi naissance à une crainte des banques face à ce nouveau moyen de paiement qui prend de plus en plus de place dans le Monde.

 

Mais gardons notre calme, votre compte en banque ne va pas disparaître !

 

Pour le moment et vu le poids du bitcoin limité en quantité, il s’apparente plus à une forme de pari ou d’investissement, avec ces pertes et ces gains.

 

A Paris le Passage du Grand Cerf dans le 2ème arrondissement reste l’unique lieu en France où l’on peut payer en bitcoin.

 

A ce jour il existe environ 100.000 sites de e-commerce dans le monde acceptant le Bitcoin. Parmi les plus connus on retrouve Expedia, Showroomprive, DELL, Microsoft, Virgin Galactic et OverStock.

 

Un nombre croissant de boutiques physiques acceptent également les paiements en Bitcoin, mais aussi des restaurants, magasins de vêtements, assos caritatives et même des dentistes.

 

On peut tout faire avec des bitcoins aujourd’hui en 2017 et c’est ce qu’a expérimenté le Youtuber “Autodsciple” qui s’est amusé à vivre pendant 30 jours qu’avec des bitcoins : il a pu se loger, acheter des vêtements, sortir, faire des petits boulots… et cela a marché !

Par contre il est impossible de se déplacer autre que par la marche. (Pas de métro, pas d’essence, pas de voiture).

 

Il raconte même comment il a pu survivre à en plein Las Vegas grâce aux bitcoins après que ces deux cartes bancaires perso et pro aient été bloquées par sa banque suite à une utilisation frauduleuse.

 

Une bonne alternative et un bon investissement pour les personnes voulant se sentir plus en sécurité. Affaire à suivre.

 

 

LES RÉFÉRENCES DONT ON PARLE

 

"Comment j'ai vécu 30 jours avec les bitcoin" : La chaîne de Raj Autodisciple

 

Matt Cutts et la méthode des 30 jours : TED Talks

 

Forbes Magazine : Le bitcoin, fin de partie ?

 

Futura-science.com : Le bitcoin comment ça marche ?

 

Bitcoin.org : Explication rapide du bitcoin

 

Journal 20 Minutes : La Chine déclare la guerre aux bitcoin

 

 

Facebook
Twitter
Please reload

  

Chaque semaine recevez mes emails privés GRATUITEMENT

Un à deux mails par semaine pas plus !

NE MANQUEZ AUCUN ÉPISODE!

IL Y'EN A D'AUTRES...

1/2
Please reload