ÉCOUTER LES DERNIERS

ÉPISODES DU MANAL SHOW

passez à l'action

© 2019 LE MANAL SHOW. ALL RIGHTS RESERVED.

#10 L'EGO [MICKAEL VENDETTA]

December 2, 2017

 

DOMPTER SON EGO
 

Le Manal Show, c’est votre capsule inspirante pour devenir la meilleure version de vous même !

Chaque semaine, je reçois des invités aux horizons différents et au parcours inspirants, qui partagent leurs conseils et leur expérience.  

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à rejoindre notre communauté, vous m’envoyer beaucoup de messages sur facebook et instagram, ça me fait vraiment plaisir de vous lire alors un grand merci au nom de toute l’équipe !

Pour  continuer à me soutenir, n’oubliez pas de vous abonner sur Soundcloud et iTunes, je compte sur vous, ça m’encourage beaucoup à continuer !

 

Miroir, miroir, dis moi qui est la plus belle ?

Orgueil,, égo­centrisme, culte de soi, autant d’adjectif pour parler d’une seule et même chose : l’ego. C’est le sujet de cet épisode !

 

La majorité des gens ne réalisent pas à quel point leur ego dirige leur vie et c’est là la source de beaucoup de problèmes ! Il peut être un véritable frein dans nos relations et causer des situations plutôt compliquées tant sur le plan personnel que professionnel.

Mais qui est ce « moi » derrière lequel on se cache ?

 

Nous avons tous en nous un ego plus ou moins développé, avec lequel on doit vivre. L’objectif de cet épisode est de vous donner des pistes concrètes pour réussir à le dompter et en faire un atout dans votre vie ! 

C’est une des étapes clés pour devenir la meilleure version de vous-même !

 

Dans la première partie nous allons voir comment se manifeste l’ego chez chacun d’entre nous et de quelle manière il apparaît dans notre quotidien.

 

Puis je recevrai mon invité, Mickael VENDETTA, un personnage haut en couleur  qui s’est fait connaître par son excentricité et surtout son ego démesuré,  la personne idéale pour parler de ce sujet !

Aujourd’hui, il a donné une autre direction à sa vie, loin des strass et des paillettes de la télé réalité, il semble avoir trouvé une paix intérieure qui le rend plus heureux … il va nous raconter son parcours !

 

Dans la troisième partie, Juliette et Sofiane me rejoindront pour partager leur sélection de la semaine, des projets inspirants qui pourraient apporter plus de qualité dans nos vies !

 

Enfin je terminerai cette émission en vous donnant 5 conseils concrets pour vous libérer de votre ego !

 

Et comme Mickael Jordan a dit : Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrivent, et quelques-uns font que ça arrive.

 

Cette émission dure 50 min et pas une de plus alors soyez attentif faites partie de ceux qui font que ça arrive ! Passez à l’action !

 

Comme disait le poète RUMI « La vérité est un miroir brisé et chacun en possède un petit morceau. »

Oui mais c’est sans compter l’ego qu’on a tous en nous et qui va nous pousser à croire que notre morceau de vérité est plus important que celui de notre voisin.

 

Et il est bien là le problème ! On a tous en nous un ego qu’on alimente depuis l’enfance et qu’on traîne dans notre vie d’adulte, tant sur le plan personnel que professionnel.

 

C’est une source de problème avec soi, avec les autres, et ça peut même avoir un effet destructeur  et  nous rendre malheureux !

Mais l’objectif n’est pas de faire disparaître son ego, loin de là !

C’est important d’avoir une bonne estime de soi pour réussir dans tous les domaines de votre vie.

Visez l’excellence c’est bien à condition de ne pas souffrir inutilement si on s’aperçoit qu’un autre a fait un peu mieux que nous.

En acceptant de ne pas tout savoir, de ne pas être le meilleur partout, en acceptant de ne pas avoir raison tout le temps, vous vous libérez d’un point énorme pour vous concentrer sur ce qui compte vraiment , et par conséquent vous devenez une meilleure personne !

 

Et vous, quelle relation avez-vous avec votre ego ? Êtes-vous du genre à vous remettre en question ou au contraire à le laisser prendre le dessus sur votre raison ? Comme chaque semaine, je suis venue à votre rencontre dans la rue et je vous ai posé directement la question !

 

 

D’après ce qu’on vient d’entendre, il est clair que pour la majorité d’entre vous les personnalités politiques incarnent à merveille l’égocentrisme !

 

L’ego est également nourrit par le phénomène des réseaux sociaux qui pousse à la culture du narcissisme !

Véritable booster pour notre ego, les réseaux sociaux sont devenus le moyen idéal pour faire de l’auto-promotion pour susciter l’intérêt, faire parler de soi,  à coup de selfie et autre story dans lesquelles on met en scène son quotidien.

 

« Pour moi dire que je ne suis pas un génie reviendrait à vous mentir et me mentir à moi même. »

Non cette citation n’est pas de moi, mais bien du célèbre rappeur américain Kanye West, qui est l’une des personnalités les plus égocentriques et qui le revendique haut et faut, a d’ailleurs promis de chérir pour la vie la femme parfaite pour flatter son ego, la reine des réseaux sociaux Kim Kardashian !

 

Mais figurez-vous que contrairement  à ce qu’on peut croire, un ego disproportionné peut en réalité cacher un manque de confiance en soi.

Selon la chercheuse en psychologie Soraya Mehdizadeh, « Plus nous sommes narcissiques, plus notre activité sur Facebook est élevée ; et moins nous avons d’estime de soi, plus les informations partagées sont destinées à nous mettre en avant. »

 

Ce qui revient à poser cette question : quelle est la définition de l’ego ? Comment se manifeste-t-il chez nous ?

 

Laura n’est pas de ceux qui ont un ego démesuré, c’est donc la personne idéale pour prendre le recul nécessaire et nous éclairer sur le sujet ! Ça dure 3min30, c’est la Story !

LA STORY DE LAURA

 

Aujourd’hui, on aborde un sujet à la fois universel et individuel : l’ego. Non pas le jeu de construction danois mais bien la représentation, la conscience que l’on a de soi-même.

 

Selon le philosophe André Comte-Sponville, l'ego « est moins ce que je suis que ce que je crois être, moins le je que le me (par exemple quand on dit « je me connais », « je me sens triste »...). Pour bien des gens, l’ego reste quelque chose de compliqué à définir car il n’est pas toujours considéré de la même manière. Retour sur un concept brumeux.

 

En psychanalyse, notamment au travers des recherches de Sigmund Freud, l’ego représente l’équilibre qui permet à l’homme de satisfaire ses besoins en restant en accord avec les paramètres sociaux (lois, morale etc.). La personnalité humaine est donc composée de désirs, d’impulsions inconscientes (le ça), d’éléments conscients (le surmoi), et du moi, l’ego, qui essaie de concilier l’un avec les exigences de l’autre en permanence.

Mais d’une perspective spirituelle, l’ego est bien autre chose. Sa connotation est plus négative. Il est un voile, une illusion. Une illusion qui prive ceux qui en sont prisonniers de la vraie liberté et qui les entraîne dans des schémas de souffrance (égocentrisme, orgueil, amour-propre, perception erronée du monde...). Grossièrement, c’est une représentation biaisée, fausse, que se fait un individu de lui-même. Et une solide barrière à notre développement personnel…

 

Il a été découvert par le Dr. Mason aux Etats-Unis que notre cerveau ne fait plus la différence entre une menace à notre survie et une menace à notre égo. Si bien que lorsque notre ego se sent menacé, nos méninges déclenchent la même réaction de stress que l’on éprouvait il y a des années de cela, quand nos ancêtres entendaient un rugissement animal dans la plaine et qu’ils se savaient en danger… Se déclenchait alors un mode lutte ou un mode fuite. Et il s'avère qu’aujourd’hui, ce même stress peut-être déclenché à la simple vision de quelqu’un qui fronce les sourcils en réponse à ce que l’on vient de dire. Et oui, si quelqu’un a une opinion contraire à la nôtre, nous pouvons avoir envie de quitter sa présence ou bien de l’attaquer.

 

Figurez-vous que 80% de nos pensées sont négatives. 80% ! Selon Serge Marquis, docteur spécialisé en psychiatrie, on ressasse les problèmes auxquels on a été confrontés dans la journée ou ceux que nous devrons affronter le lendemain et on en oublie d’expérimenter l’instant présent, de faire marcher nos cinq sens, de savourer notre nourriture, nos conversations, le spectacle de la vie qui se joue devant nos yeux (et qui selon le Dr Marquis, n’est ni dans le passé, ni dans le futur, mais bien dans le présent.) C’est beau, non ?

 

Pour cela, il faut observer le défilé des jugements qui s'opèrent dans notre esprit et découvrir vers quoi s’oriente notre attention… Est-elle au service de mon ego ou au service de mes sens ?

 

Bon il va de soi que cet état de vigilance demande une discipline énorme. Et notre société actuelle ne facilite pas la démarche, société où le matérialisme a pris l’ascendant sur ces valeurs plus spirituelles, dans laquelle on est sans arrêt ramené à soi-même : il faut savoir se définir, savoir qui on est. D’ailleurs, les adolescents occidentaux sont bien plus livrés à eux-même, aux regards des autres et des réseaux sociaux (que ceux d’une société plus traditionnelle où l’adolescence est très ritualisée, où ils sont pris au sein du groupe). Popularité, tendances à suivre, à avoir… nos adolescents s'identifient tellement à leur image que peut se construire autour d’eux un flou identitaire, du narcissisme, une obsession de soi.

 

Pour conclure, on cite encore le Dr Marquis (parce qu’il a vraiment tout compris) : “Il faut découvrir en nous ce qui ne vieillit jamais : la capacité à s'émerveiller, à aimer, à transmettre, à créer” et se débarrasser de ce à quoi nous nous identifions à tort et à travers. Se rapprocher de ce que nous sommes réellement, se rendre compte d’où se trouve notre attention… en bref, être éveillé.

 

D’après une jolie citation de Jess Lair : “L’éloge est comme le soleil pour l’esprit humain, nous ne pouvons nous épanouir sans lui”.

Et vous que faites-vous face à cet ego qui, si mal dosé, aveugle, divise et génère du conflit ? Il est clair que nous avons tous besoin d’éloges dans nos vies, il n’est pas question ici de d’éradiquer son ego complètement mais d’arriver à le dompter pour améliorer au maximum sa relation avec les autres !

Alors combien de « LIKE » pour cette chronique ?

Encore un réflexe pour gonfler l’ego qui est la conséquence directe des  réseaux sociaux !

Mais comme l’a si bien dit le DR Marquis, nous pouvons nous libérer de tout ce qui est futile pour nous rapprocher des choses importantes !  Dompter notre ego c’est possible, à condition d’avoir une vraie démarche consciente !

 

Finalement nous sommes tous doté d’un ego qui se manifeste plus ou moins selon les situations, et le défi est de prendre le pouvoir pour ne pas subir ses dérives mais au contraire améliorer les relations avec soi et avec les autres.

Ryan HOLIDAY, auteur du livre « EGO IS THE ENEMY » a dit « Où que vous soyez, quoi que vous fassiez, votre pire ennemi vit déjà en vous : votre ego. » 

 

C’est donc une source de beaucoup de problème : cette fierté mal placée peut en effet détruire des relations, nous pousse parfois à enchaîner les échecs sans se remettre en question et peut même mettre en péril des projets.

D’ailleurs Idriss ABERKANE le souligne bien : L’ego est le premier destructeur de valeur dans un projet. 

 

Je ne peux pas parler de l’ego sans vous parler de l’excellent livre de Dale CARNEGIE  "Comment se faire des amis" vous savez maintenant que je le classe dans le top 5 de mes lectures favorites !

L’idée principale à retenir est simple : Pour se faire des amis, influencer les autres et les gagner à notre cause, il est important de savoir ménager leur égo !

Lorsque l’on étudie la vie des hommes considérés comme de grands leaders, comme Abraham Lincoln – que Dale Carnegie a étudié de manière très complète, on s’aperçoit qu’en général, ils manient la critique avec une extrême précaution et font tout pour conserver l’amour propre de ceux à qui ils font des reproches.

Au lieu de condamner les personnes, il est préférable d’essayer de les comprendre, et de découvrir le mobile de leurs actions. Cela est beaucoup plus agréable et productif que de critiquer, et ça nous rend plus tolérants, compréhensifs et bons.

 

L’ego peut également être un véritable outil de connaissance de soi à condition d’apprendre à le dompter pour le maîtriser et s’en servir pour évoluer dans notre vie.

 

 

C’est le cas de mon invité qui s’est fait connaître pour son côté arrogant et égocentrique, ce qui a séduit certains et énervé beaucoup d’autres !

Mickaël Vendetta va nous raconter son parcours et le travail qu’il a fait durant toutes ces années pour évoluer dans un tout autre domaine où il semble avoir mis son ego de côté … Enfin , c’est ce que nous allons voir dans la 2ème partie, restez avec moi !

                                                                                 ÉCOUTER L'INTERVIEW 

                                                                                                   

CHRONIQUE DE JULIETTE : Conférence TED de Graham HILL

 

 

 

 

Bonjour à tous ! aujourd’hui je vais vous parler d’un fait qui n’est pas forcément bien connu ou compris : c’est l’impact de notre alimentation sur l’écologie. C’est vrai que quand on cuisine on a pas forcément en tête toutes les conséquences de notre consommation sur la planète, concrètement si on se compare à un airbus A380 on ne se dit pas que cuire son steak aura le même impact.

Et pourtant si et je vais vous montrer pourquoi et comment on peut y remédier sans tomber dans le cliché du végétarien bio qui se nourrit exclusivement de graine et d’eau de coco.

 

Et oui, on ne le voit pas forcément au quotidien mais adopter une alimentation dite « responsable » c’est une manière pour nous personnes normales de faire un geste pour l’environnement.

Pendant longtemps je me suis dis que je ne voyais pas pourquoi moi je devais faire des efforts qui auront un mini impact, quand les choses iraient plus vite si c’étaient les états qui prenaient des décisions pour remédier au problème. Mais comme la réponse des états se fait lente voir est inexistante (#USA) et bien à présente je me demande de plus en plus pourquoi je ne deviens pas végétarienne.

 

 

Oui à part si on vit dans le coin le plus perdu de la terre, coupé de toutes civilisations, on est tous au courant que consommer de la viande tous les jours, déjà ça peut causer des soucis de santé, c’est très polluant, ça consomme énormément, et il y a de plus en plus de scandales qui sortent sur les abattoirs.

Bref il y a 100 000 raisons de devenir végétarien : que ce soit la santé, l’environnement, voir même économiser de l’argent. Et pourtant on n’arrive pas à passer le pas, moi y compris.

 

 

Et bien c’est exactement ce que beaucoup de personne éprouve, et bien qu’ils aient de bonnes intentions (je pense que la majorité des être humains voudraient en faire un peu plus pour la planète), ils n’arrivent pas à passer ce cap.

 

On peut penser que ce n’est pas pratique, que ça va être un énorme changement, il va falloir tout réadapter, trouver des solutions alternatives, on ne se sent pas de le faire tout de suite. On peut aussi penser que ça va être trop cher ou trop compliqué.

Alors sur le prix en fait on confond souvent végétarien et bio. Oui les produits bio peuvent être cher, mais ce n’est parce qu’on est végétarien qu’on consomme que du bio.

 

Le vrai problème c’est qu’on pense de façon binaire : il y a un avant et un après. On devient végétarien, c’est comme si on se convertissait à une religion, on le pense avec un principe moral. Et si un jour oh malheur on remange un steak on a trahi notre foi, nos principes et on se flagelle de culpabilité. C’est ça qui est un énorme frein. Parce que par avance si on sait qu’on ne va pas tenir les nouveaux principes alors on ne le fait pas tout court car en gros en prévoit que ça va être un échec. C’est comme si on se disait je ne boirai plus jamais une goutte d’alcool, ou je ne mangerai plus jamais de chocolat. On sait que ce n’est pas réalisable.

 

Quand on pense comme ça oui. Et du coup moi sans m’en rendre vraiment compte, ça fait quelques années que j’ai adoptée une sorte de troisième voie. Et il y a exactement une semaine j’ai vu la conférence de Graham Hill, qui expliquait ce que je faisais moi toute seule dans mon coin à des milliers de personnes en présentant ça comme une manière de repenser le mouvement végétarien.

 

Il appelle ça les « weekday veg » Weekday ça veut dire jour de la semaine en anglais. Donc les weekday veg se sont les végétariens de la semaine. En fait vous choisissez votre formule donc soit de ne pas manger de viande du lundi au vendredi, ou pendant le weekend, ou 3jours par semaines, ou 15 jours par mois. Bref c’est vous qui choisissez et c’est modulable à l’infini. On peut aussi voir ça comme une sorte de régime.

 

Si vous voulez passer au niveau au dessus comme on sait que ce qui est vraiment dangereux pour la santé et l’environnement c’est les viandes rouges industrielles, essayer à la place de les remplacer par du poisson fraichement pêché de préférence (plutôt que les bâtons collin parce que franchement c’est pas très bon sauf si on à 4 ans). Si vous avez la chance de vivre près de la mer, profitez en.

 

Ce qui devient dommage avec les végétariens c’est qu’on se colle une étiquette contraignante qui nous range dans une catégorie. Moi je suis contre les étiquettes et on peut tous faire un geste sans se priver pour notre santé mais aussi pour l’environnement. Simplement ne pas manger de viande 5 jours par semaine c’est diminuer ça consommation de 70%.

Donc rappelez vous que cela représente

-    70% de chance en plus de préserver ça santé

-    70% de raison d’être plus en accord avec ses principes

-    70% d’économie financière vu que vous achetez beaucoup moins de viande

Et je pourrais continuer encore et encore.

 

Manal : c’est vrai que ça à l’air pas mal dit comme ça. Surtout ça à l’air simple au quotidien et ça peut vraiment avoir un impact à une plus grande échelle.

 

J’ai été honnêtement et agréablement surprise de voir cette conférence qui m’a montrée que si je suis pas la personne la plus écolo (il y a pleins de choses que ne fais pas) et bien au moins sur ça j’apporte ma petite pierre à l’édifice. Et comme je l’ai fait sans même m’en rendre compte et bien je me suis dit que c’était vraiment une solution à la portée de tout le monde.

 

Visionner la vidéo "conférence Ted"  

CHRONIQUE DE SOFIANE : STOOTIE, Trouvez la personne qu'il vous faut pour tous vos besoins au meilleur prix ! 

 

 

Vous cherchez quelqu’un pour vous aider à déménager ? Garder votre chat ? Repeindre un mur ?

L’application Stootie est là pour vous.

Stoodie c’est l’appli de l’entre aide qui vous permet de trouver la personne qu’il vous faut pour un type de service bien précis.

 

Faut dire que le concept est assez simple :

Vous téléchargez l’application gratuitement sur iOS ou Android

Vous déposez votre annonce en fonction de votre demande et une personne, proche de chez vous, vient à votre aide. Vous payez bien sûr avant ce service en ligne directement sur l’appli

Et comme Blablacar ou Uber, Stootie prend un pourcentage sur le service qu’elle vous a rendu.

 

 

Bien sûr, les prix varient énormément selon plusieurs critères :

Du type de besoin (ce n’est pas la même chose de monter un meuble que de se faire coiffer)

Du niveau de compétence de la personne : une personne qui va avoir une étoile sera beaucoup moins cher qu’une autre certifié 5 étoiles !

 

Lorsque son fondateur est français Jacques Arnal, un sérial entrepreneur aux projets multiples commençait à réfléchir sur l’idée en 2011, il voulait tout simplement un projet utilisant le boom technologique et la troisième révolution numérique que son internet et le smartphone pour connecter de manière intelligente les gens entre eux.

Et si la prestation que je demande ne se passe pas bien on fait quoi ?

Contrairement au site le Bon Coin, Stootie a un contrat avec un grand assureur francais ce qui fait que la prestation que vous allez avoir ou que vous allez faire chez la personne est couverte.

Imagine Manal tu fais appel à une personne pour t’aider à démanger et qui casse ton meuble, tu seras alors indemnisée avec Stootie.

 

Vous pouvez aussi proposer vos services et gagner de l'argent.

Idéal donc pour les étudiants ou ceux qui veulent bosser les WE ou en soirée pour se mettre un peu d’argent de côté en donnant des cours ou bien en partageant ses compétences manuelles.

Une appli vous l’aurez compris sociale, participative. Comme beaucoup d’autre, Stoodie symbolise l’émergence d’un nouveau marché en pleine explosion en France: celui de l’économie collaborative.

 

Et les chiffres le confirment :

1 million de personnes partout en France depuis 2011,

300 000 utilisateurs actifs par mois,

1000 demandes par jour

Une levée de fond de 7,4 millions d’euros pour étendre son activité en 2016.

 

Une présence partout en France qui a commencé de la région parisienne pour aller jusqu’au plus petits patelins.

 

Donc si vous avez de vous faire coiffer, prendre des cours d’espagnol ou entretenir votre jardin, téléchargez Stoodie c’est gratuit et cela vous simplifiera votre vie !

Et donnez nous votre avis sur le Facebook et l’Instagram du Manal Show , on sera ravi de les lire et de prolonger l’échange sur cette initiative solidaire.

 

Téléchargez STOOTIE

5 CONSEILS POUR VOUS LIBERER DE VOTRE EGO

 

 

1/ Mettez-vous à la place de l’autre.  

L’ego adore avoir raison et peut devenir très dur quand il n’obtient pas gain de cause.

Pourtant nos relations avec les autres sont déterminantes pour notre qualité de vie ! 

La première étape ? Se mettre à la place de l’autre !

Ça passe par un changement important dans notre comportement de tous les jours, qui consiste à :

ne plus critiquer, s’intéresser réellement aux autres, à leur faire sentir leur importance, ne jamais leur dire qu’ils ont tort, parler de nos erreurs avant de parler des leurs et de manière générale, à toujours ménager leur amour-propre.

 

2/ Réfléchissez avant d’agir.

Commencez par reconnaître vos tords. 

Se débarrasser de notre ego et entamer une vie sur de nouvelles bases commence par une reconnaissance totale et objective de nos attitudes négatives, celles qui nous éloignent du bien-être. 

Choisissez une attitude que vous avez l’habitude de faire. Que ce soit : vous vanter, avoir honte, vous soustraire d’une conversation ou être désobligeant envers un inconnu… À partir de maintenant, soyez plus conscient de vos paroles et de vos gestes !

 

3/ Arrêtez de critiquer.

En étant bien connecté à soi, conscient de vos comportements, de vos réactions et de vos émotions, on voit plus clairement ces comportements chez les autres et on les reconnaît en soi pour mieux les transformer. Les commérages, critiques destructrices et jugements prennent leur source avec l’ego et c'est ce qui nous éloigne du bonheur. 

 

Bien-sûr ça vaut aussi pour vous-même ! Arrêtez de vous auto-critiquer et  soyez tolérant avec vous-même, en reconnaissant votre propre valeur et votre personnalité qui  est unique et inégalable.

 

4/ Intéressez-vous réellement aux autres.

Pour sortir de votre égoïsme, adoptez la démarche inverse : donnez. Soyez généreux, appréciez le fait de faire plaisir.

Voici ce que je vous propose d’essayer : pendant une semaine, à chaque heure du jour, souriez, de votre sourire le plus large, le plus sincère possible, soyez aimable avec les autres, appréciez leur compagnie, car il faut que nous nous plaisions dans la compagnie des autres si nous voulons qu’ils se plaisent dans la nôtre, n’est ce pas ?

 

Souvent, le sourire est communicatif et peut transformer notre humeur la plus maussade en l’espace d’un instant ! Alors souriez ! 

 

 

5/ Ayez une bonne estime de vous-même.

Laurent Gounelle, auteur passionné de philosophie et de psychologie a dit :

Il est nécessaire de commencer par développer un ego sain avant de pouvoir s’en libérer. Le problème de la plupart des gens vient fréquemment d’un ego blessé, par exemple d’un manque de reconnaissance dans leur enfance. Un ego blessé cherchera souvent à exister à tout prix, de façon problématique. Regardez la quête maladive de réussite de certains hommes politiques ou chefs d’entreprise, la soif incontrôlable de possessions, ou encore le besoin irraisonné d’avoir toujours raison…

Apprendre à s’aimer véritablement, à développer estime et confiance en soi, permettra de plus facilement lâcher prise par la suite.

 

Enfin, j’aimerais finir par une métaphore de Christophe ANDRE, auteur, psychiatre et psychologue :

« L’ego est un mal nécessaire, comme un véhicule de location. Nous avons besoin de lui pour traverser la vie, comme d’un moyen de locomotion. »

 

On l’aura compris, l’idéal est cependant qu’il soit le moins bruyant et polluant possible. Il s’agira donc de le tranquilliser afin d’avoir une « juste » et « saine » estime de soi.

J’espère que ces conseils vont vous aider à vous libérer de votre ego qui prend peut-être un peu trop de place pour arriver à le dompter et devenir une meilleure version de vous-même !

 

Et n’oubliez pas, ne restez pas passif passez à l’action !

 

Si cette émission vous a plu vous pouvez abonnez-vous sur Apple Podcast et Soudncloud, vous êtes de plus en plus nombreux à me rejoindre et ça m’encourage à continuer   !

 

Nous on se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel épisode !

 

D’ici la on reste en contact sur la page Facebook Le Manal Show ! Ciaooo !  

LES RÉFÉRENCES DONT ON PARLE

 

Ryan HOLIDAY : Ego is the enemy 

Dale CARNEGIE : Comment se faire des amis

STOOTIE 

ConférenceTED de Graham HILL

 

 

Facebook
Twitter
Please reload

  

Chaque semaine recevez mes emails privés GRATUITEMENT

Un à deux mails par semaine pas plus !

NE MANQUEZ AUCUN ÉPISODE!

IL Y'EN A D'AUTRES...

1/2
Please reload