ÉCOUTER LES DERNIERS

ÉPISODES DU MANAL SHOW

passez à l'action

© 2019 LE MANAL SHOW. ALL RIGHTS RESERVED.

#16 LA CRÉATIVITÉ [TRUC-ANH]

January 27, 2018

 

 

 

LA CREATIVITE

 

Le Manal Show, c’est votre capsule inspirante pour devenir la meilleure version de vous même !

 

Chaque semaine, je reçois des invités aux horizons différents et au parcours inspirants, qui partagent leurs conseils et leur expérience.  

 

Pour être certains de recevoir tous les épisodes du Manal Show et être informés des nouveautés à venir, abonnez-vous directement à ma newsletter sur lemanalshow.com, désormais c’est là que tout ça se passe !

 

 

Dans cet épisode, on va parler de créativité !

C’est un terme qu’on attribue souvent à une certaine catégorie de personnes alors qu’en réalité nous sommes tous en mesure d’être créatif ou de le devenir et cela nous apporterait même de nombreux avantages !

 

Être créatif c’est bon pour la santé !

Des études ont démontré que les personnes créatives ont tendance à mieux composer avec le vieillissement et la maladie. 

Ça renforce la confiance en soi et facilite nos rapports avec les autres.

Faire des choses créatives contribue également à réduire le stress et à améliorer  le bien-être en général.

Autant de bénéfices qui nous poussent donc à devenir plus créatif !

 

Dans la première partie nous allons essayer de comprendre comment la créativité se manifeste concrètement et de quelle manière nous pouvons l’utiliser dans tous les domaines de notre vie.

 

Puis je recevrai mon invité, Truc-Anh, un artiste franco-vietnamien qui a fait de sa créativité son métier. Il voyage beaucoup pour présenter ses œuvres, il est actuellement au Vietnam et c’est en duplex de la ville de Saignon qu’il va répondre à mes questions !

 

Dans la troisième partie, Juliette et Sofiane me rejoindront pour nous parler de projets innovants qu’on va pouvoir utiliser concrètement dans notre quotidien.

Enfin je terminerai cette émission en vous donnant mes meilleurs conseils pour vous aider à développer votre créativité et à en faire un véritable atout dans tous les domaines de votre vie !

 

Et comme Mickael Jordan a dit : Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrivent, et quelques-uns font que ça arrive.

 

Cette émission dure 50 min et pas une de plus alors soyez attentif faites partie de ceux qui font que ça arrive ! Passez à l’action !

 

 

Imaginez que vous soyez rétréci à la taille d’une pièce de 20 cents et votre masse est proportionnellement réduite afin de maintenir votre densité initiale. Vous êtes alors jeté dans un shaker vide. Les lames commencent à tourner dans 60 secondes.

Alors que faites-vous, pour vous sortir de cette situation ?

 

Il va vous falloir une bonne dose d’imagination et de créativité pour répondre à cette question qui a été longtemps posée par Google en entretien d’embauche !

Avec un million de candidatures par an, chez Google la sélection est rude et pour faire un choix les recruteurs évaluent la créativité et les facultés à répondre à des questions inattendues et peu conventionnelles. C’est  davantage la démarche intellectuelle plus que le résultat final qui a de la valeur.

Bien sûr, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autre, on ne souhaite pas tous travailler chez Google mais ça montre bien à quel point la créativité est une qualité  recherchée qui peut faire toute la différence !

 

On a tendance à penser que la créativité est réservée aux artistes alors qu’en réalité tout le monde peut être créatif !

Selon Christian Romain, consultant en entreprise et co-auteur du livre Développez votre créativité « Ce talent, n’importe qui peut l’exercer. C’est un muscle que nous possédons tous. »

Nous disposons tous d’une once de créativité. Elle ne relève ainsi pas du don mais fait partie entière de l’ADN de chacun et peut être stimulée.

 Selon Abraham Maslow, psychologue américain « La vraie question n’est pas ; quels sont les outils permettant de développer la créativité ? Mais plutôt pourquoi ne sommes-nous pas tous créatifs ? Où gaspillons-nous ce potentiel humain ? »

Et vous, quelle est votre définition de la créativité ?

Comme chaque semaine, je suis venue à votre rencontre dans la rue pour vous poser la question !

 

MICRO TROTTOIR

 

Finalement la créativité se trouve partout et elle est un véritable atout à condition de pouvoir la laisser s’exprimer librement !

Ça me rappelle l’entretien que j’ai eu avec Idriss Aberkane dans l’épisode #04 où il a évoqué un sujet épineux : la créativité à l’école. Je pense que vous voyez où je veux en venir …  

De nombreux métiers, universités et grandes écoles accordent une place croissante à la créativité, mais ce n’est pas toujours le cas à l’école primaire, au collège et au lycée. Pourtant c’est une qualité de plus en plus recherchée lors des entretiens d’embauche : être créatif semble devenir encore plus important que l’obtention d’un diplôme !

 

Pourtant, selon Ken Robinson, universitaire anglais et auteur du livre « Changer l’école » « nous avons tous une capacité à être créatif mais nous ne la développons pas forcément.

Sa conférence TED intitulée « Comment l’école tue la créativité » a été visionnée par plus de 45 millions d’internautes ! C’est donc un sujet qui intéresse beaucoup de monde !

 

J’ai moi-même voulu en savoir davantage pour comprendre ce que c’est vraiment d’être créatif d’un point de vue un peu plus scientifique ! 

Qu’est-ce que la créativité et est-elle accessible à tous ?

J’ai confié cette tâche à Laura, qui chaque semaine doit faire preuve d'une certaine dose de créativité pour réussir à traiter les sujets que je lui soumets, ca dure 3 minutes 30 c'est la Story ! 

LA STORY DE LAURA

 

 

Vaste concept que l’on aborde aujourd’hui, et sans lequel la vie serait bien fade ! Certains pense en être dépourvus, d’autres en ont fait leurs métiers... Et si on parlait créativité ?

 

La créativité, qu’est-ce que c’est, exactement ?

Selon le TLFi (Trésor de la Langue Française informatisé), c’est « le pouvoir qu'a un individu de créer, c'est-à-dire d'imaginer et de réaliser quelque chose de nouveau, et en particulier, en psychologie sociale, sa capacité de découvrir une solution nouvelle et originale à un problème donné.”. Pour Edward de Bono, spécialiste des sciences cognitives, c’est plus simplement “de l’efficacité inattendue”... Globalement, on s’accorde pour dire qu’elle rassemble trois notions : 1) un acte de créer quelque chose de nouveau, donc.  2) la capacité à trouver des solutions originales et 3) la volonté de modifier ou de transformer son environnement.

 

Effectuer de nouvelles associations entre des idées et des concepts préexistants est donc au coeur du processus créatif, processus que notre hémisphère droit (car c’est là où la magie opère) met en oeuvre via différentes techniques. Il faut voir ces techniques comme des chemins qu’emprunte nos connexions cérébrales pour trouver des solutions nouvelles.

 

Et s’il y a bien un endroit où la créativité à été pendant longtemps la dernière des préoccupations, c’est à l’école. Et c’est terriblement regrettable. Dans sa conférence Ted, “Do schools Kill Creativity ?”, Ken Robinson déplore qu’on ne mette pas la créativité au même niveau que la littérature ou les mathématiques, par exemple. Selon lui, nous débordons tous de créativité quand nous sommes enfants mais le modèle éducatif traditionnel tend à l’étouffer. Et finalement, nous sommes éduqués en dehors de nos capacités créatives. Résultats : dans une étude réalisée par Adobe sur 5000 adultes de nationalités diverses, 7 personnes sur 10 pensent ne pas du tout exploiter leur potentiel créatif, 82% des actifs diplômés auraient aimé être plus exposés à une pensée créative en tant qu’étudiants et 86% affirment que faire preuve de créativité est primordial dans leur carrière.

 

D’abord sous-estimée, mise de côté, la créativité fait désormais l’objet d’un nombre croissant de recherches que ce soit en sciences, à un niveau personnel et, surtout, dans le monde du travail où ses bienfaits sur l’efficacité et la productivité ne sont désormais plus un secret pour personne. En témoignent les nouvelles techniques de management mises en place, les conférences et exercices disponibles sur internet, les 100 000 ouvrages référencés à son sujet sur des plateformes comme Amazon… Dans un monde où divertir est le nouveau mot d’ordre, la créativité est reine.

 

Alors, qu’ont en commun des gens comme le photographe JR, le graffeur Banksy, Frida Khalo, Jim Carrey... ou encore la célèbre styliste Vivienne Westwood ?

Selon Steve Jobs : “Quand vous demandez aux personnes créatives comment ils ont fait, ils se sentent un peu coupables parce qu’en réalité, ils ne l’ont pas vraiment fait. Ils ont juste vu quelque chose. (...) Ils ont su connecter les expériences qu’ils ont eu et synthétiser de nouvelles choses.”. Car la créativité requiert, non pas de l’intelligence, mais de la curiosité, de l’empathie, de l’estime de soi, de l’adaptabilité... d’être ouvert à ses sens et à ses émotions. Elle concerne donc chacun d’entre nous, et cela dans nos actes les plus quotidiens. Comme le disait Abraham Maslow, psychologue : “Un excellent potage prouve plus de créativité qu’une mauvaise peinture”.

 

Au final, la créativité est donc comme un muscle qu’il est donné à tout un chacun de sculpter, avec les bons exercices... Et malgré tout, elle demande des efforts et ne nous est pas automatique. Ses pires ennemis sont le conformisme, le perfectionnisme, penser qu’il n’y a qu’une seule bonne réponse, la négativité... Alors, laissons-nous aller à penser différemment. Osons laisser nos esprits vaguer par d’autres chemins, soyons curieux, soyons créatifs !

 

 

Oser penser différemment, c’est exactement l’esprit du Manal Show !

 

J’aimerais vous parler un peu de mon métier car c’est une question qu’on me pose souvent sur les réseaux sociaux et la thématique d’aujourd’hui s’y prête bien !

Cela fait plus de 10 ans maintenant que je travaille dans la communication, en gros j’aide les marques et les entrepreneurs à créer une stratégie efficace pour se faire connaître et surtout véhiculer une image qui soit en adéquation avec leurs valeurs.

Les deux principales raisons qui me font aimer ce métier sont : le relationnel et la créativité !

 

J’estime avoir de la chance de pouvoir exercer un métier qui me permette de développer ma créativité au quotidien mais en préparant cette émission je me suis posée beaucoup de question à ce sujet. La première d’entre elles a été : à quel moment je me sens le plus créative ? Puis quels sont les projets les plus créatifs que j’ai mené jusqu’à présent ?

 

Et je me suis rendue compte que je faisais, sans vraiment le vouloir, une connexion entre la créativité et la vie professionnelle, en occultant presque la sphère privée.

 

Pourtant, la créativité peut se manifester dans de nombreux domaines. En réalité, elle concerne chacun d’entre nous dans nos actes quotidiens : dans notre façon de nous habiller, de faire la cuisine ou encore de préparer des fêtes d’anniversaire pour nos proches.

 

Pour ma part, j’ai plusieurs techniques pour y arriver : je voyage, je lis beaucoup aussi et je m’inspire des personnes qui font preuve de beaucoup de créativité dans leurs domaines : ça peut être des entrepreneurs, des designers mais aussi des artistes au sens large.

 

 

 

Et c’est d’ailleurs ce que je m’apprête à faire avec mon invité, qui met sa créativité au centre de sa vie puisqu’il en a fait un métier et est même reconnu partout dans le monde!

 

Truc-Anh, un artiste franco-vietnamien, est représenté par plusieurs galeries internationales, il expose à Paris, Los Angeles, Ho Chi Minh.

D’ailleurs il est actuellement au Vietnam, et c’est depuis la ville de Saignon qu’il va répondre à mes questions, ce sera dans la 2ème partie de l’émission restez avec moi !

                                                                                 ÉCOUTER L'INTERVIEW

CHRONIQUE DE JULIETTE : VIDEO ASAP SCIENCES

 

Aujourd’hui j’ai voulu vous parler d’une situation qui nous arrive à tous et qui est assez insupportable : c’est quand vous êtes dans une discussion avec une personne et que vous SAVEZ que vous avez raison, d’ailleurs vous pourriez même écrire une thèse sur à quel point vous avez raison et la personne en face de vous fait la sourde oreille et reste bloquée sur sa propre opinion.

Et même si vous pouvez sortir la dernière étude menée sur le sujet et avoir une argumentation qui ferait de l’ombre à Socrate, il n’y a rien à faire, vous n’arrivez pas à la convaincre.

 

Avant toute chose, il faut se rendre à l’évidence, c’est un peu malheureux à dire, mais les faits purs et durs ne convaincront JAMAIS quelqu’un surtout si cette personne a déjà une opinion.

Dans la vidéo que j’ai vu c’est assez rigolo parce qu’ils montrent pleins d’expérience que des scientifiques ont fait sur les gens pour voir comment ils réagissaient. Moi j’adore ce genre d’expérience, d’ailleurs ma toute première chronique pour le Manal Show c’était quelque chose un de ce genre là.

 

Donc du coup des scientifiques ont réunis d’une part des personnes sceptiques par rapport au réchauffement climatique, et d’autres qui étaient convaincus. Et bien ce qu’ils ont vu c’est que quand on montre aux sceptiques des études scientifiques qui prouvent que la situation est pire qu’avant, ils ignorent complètement ces études et essaient de montrer qu’elles sont faussées, ou que ça prouve rien etc. Et quand on leur montre des études inverses qui montrent qu’en fait c’était pire avant, ils genre « ah ah je le savais ». Et c’est exactement pareil pour les personnes qui sont convaincues que le réchauffement climatique est un sujet réel.

En réalité, les faits servent à polariser les gens qui y croient ou non.

 

Autre chose, quand on expose les personnes à leur ignorance, c’est une manière un peu brutale et surtout inefficace pour les faire changer d’avis. Par exemple on peut avoir une personne en face de soi qui va avoir une opinion très tranchée par exemple sur une mesure du gouvernement, comme la sécurité sociale, et quand on lui demande de nous décrire concrètement les conséquences de cette politique sur le quotidien bas, la personne va botter en touche et dire bon finalement je sais pas trop. C’est très simple c’est comme si je te demandais Manal de me décrire des mécanismes en apparence simple on va dire comme un ascenseur ou un ordinateur, on facilement dire « oui je comprends comment ça marche ». Mais si je te demande de me décrire en détails le fonctionnement de ces mécanismes est-ce que tu serais capable de le faire ?

Non en fait en se rend compte que notre savoir sur la question n’est pas si étendu que ça. Donc avoir une opinion et avoir une profonde connaissance du sujet sont deux choses très différentes.

 

 

Pour convaincre quelqu’un il faut se concentrer sur une motivation commune, sur le choses sur lesquelles on peut se mettre d’accord.

Par exemple, des scientifiques ont fait une étude sur des parents qui avaient peur de faire vacciner leurs enfants parce qu’ils pensaient qu’ils pouvaient devenir autistes. A ceux à qui les médecins ont dit qu’aucun lien de causalité n’avait été prouvé entre la vaccination et l’autisme, les parents n’ont changé leur avis et ont refusé de les vacciner.

Mais quand les médecins ont mis en valeur la protection de l’enfant contre certaines maladies graves, sans même évoquer l’autisme, alors les parents étaient beaucoup plus enclins à vacciner leurs enfants, car le but commun était de protéger leurs enfants.

 

Comme on a tendance à être sceptique envers les personnes qui nous sont étrangères ou qu’on considère comme différents : ça peut être à cause de la religion, du genre (si c’est un homme ou une femme), ou même de traits physiques (y a des gens dont la tête nous revient pas) et bien c’est pareil pour les idées. Les personnes qui ne partagent pas les mêmes idées que nous, on les met dans ce groupe étranger auquel on appartient pas, et on pense qu’on ne pourra jamais être d’accord avec eux.

 

Si on arrive justement à trouver le moyen d’établir des liens avec ces gens et nous montrer à eux sous un autre jour, alors il y a plus de chance pour qu’ils nous écoutent. En gros il faut trouver quelque chose qu’on a en commun, quelque chose qu’on partage pour établir un point de contact qui est essentiel. Ça peut être n’importe quoi comme la passion pour le jardinage, prendre la même ligne de métro (donc avoir les mêmes galères), aimez le même endroit pour les vacances etc. On montre ainsi qu’on fait partie de leur groupe et donc qu’en soi si on partage quelque chose de personnel, on peut partager les mêmes idées.

 

Si vous voulez sortir de votre bulle, et challenger vos propres opinions pour vous ouvrir aux idées contraires aux vôtres, alors il faut aller checker le site vubble : c’est une compagnie qui utilise des algorithmes pour vous envoyer des vidéos ou des infos sur des sujets qui vous plaisent et passionnent : ça peut être la science, la géographie, même les petits chats mignons. Mais il y a un petit « twist » parce que ça vous envoie aussi des choses qui vous poussent hors de votre filtrage habituel et hors de votre zone de confort.

Ça vous aident à avoir plus de souplesse avec des choses qui ne feraient pas forcément partie de votre paysage. C’est une manière sympa d’agrandir ses horizons et en plus c’est gratuit ! Donc si vous êtes une personne curieuse, toujours avide de nourrir votre esprit je vous conseille vivement ce site.


 

 

 

CHRONIQUE DE SOFIANE : SOCRATIC

 

En fait c’est un outil photo dispo sur Android gratuitement qui permet à l'élève de vérifier ses résultats mathématiques ou sa réponse à son devoir maison d’histoire.

 

Il suffit de prendre en photo la feuille du sujet et l’application trouve une solution immédiatement J’ai fait le test avec la résolution d’un calcul mathématiques mêlant division et puissance de 10.

J’ai donc pris une simple photo de l’opération Et le résultat détaillé apparaît un glissement de doigt. 7 /2000 x

 

Tu pouvais me dire mais voyons Sofiane il y avait une calculatrice pour cela ?

Quand il s’agit d’un calcul sans variable comme x, c’est compliqué d’utiliser sa calculatrice. Et en plus de cela tu minimises l’erreur de te tromper en tapant l’opération

 

Autre avantage : Socratic te donne toutes les étapes de calcul ! Je ne te dis pas le soulagement que cela aurait pu me faire pour mes kholles en classe préparatoire.

 

C’est aussi étendu à l’histoire ou les sciences. C’est la valeur ajoutée de l’application. Pour les sujets d’histoire par exemple, les étudiants prennent donc en photo le sujet ou la question et l’application donne accès à différentes ressources d’un simple glissement de doigt : vidéos, cours, explications. C’est vraiment idéal surtout quand tu vois parfois que tels ou tels point du cours ne sont pas détaillés. L’application peut résoudre n’importe quel problème d’anatomie, d’astronomie, d’astrophysique, de biologie, de chimie, de SVT, de chimie organique, de maths, de psychologie, d’anglais, d’histoire et plus encore.

 

Seul tout petit bémol, Socratic étant à l’origine anglo-saxonne n’est pas trop optimisée pour des matières comme le français ou les sciences humaines (philo par exemple), les résultats de recherche proposés par l’application sont pas vraiment pertinent.

Exemple : j’ai voulu comprendre la notion de complément circonstanciel et l’application s’est contenté de m’afficher une page Yahoo Questions réponses qui me permet de comparer cela avec l’adverbe… Autre fait majeur, l’application n'est pas non plus capable de donner un plan de dissertation.

 

Les créateurs de l’application ne se voient pas comme cela. Ils se considèrent plutôt comme une aide aux devoirs. L’application ne propose pas que la réponse. Tu as toutes les étapes pour la trouver ou résoudre une sujet. Elle rappelle les notions utilisées, les astuces. Une peu comme le corrigé de l’exercice que tu pourras trouver à la fin de tes annales de bac par exemple. Et c’est parfois même plus pédagogique puisque tu peux retrouver dans certains cas des vidéos de cours entiers sur le thème étudié, un peu comme les fameux Mooc.

 

Je pense personnellement que c’est vraiment un outil de révision utile quand on a des parents ou des proches qui ne sont pas forcément dispo pour aider. Mais évidemment, certains vont l’utiliser pour tricher lors des devoirs maisons. Tant que le smartphone sera interdit en cours, ce sera compliqué. A la maison, tout est question d’honnêteté avec soi-même. Donc attention Mesdames et Messieurs les professeurs et les parents qui voient soudainement leur enfants finir plus rapidement leurs devoirs : il faudra aussi prendre en compte Socratic et le smartphone de vos élèves et enfants.

 

Et vous dites nous ou pas si vous comptez télécharger ou pas cette application sur le smartphone de vos enfants ?

 

 

 

 

LES 5 CONSEILS POUR DEVELOPPER VOTRE CREATIVITE :

 

1/ Soyez ouvert d’esprit et aux nouvelles expériences.

La créativité n’aime pas le conformisme et la routine, alors misez plutôt sur la prise de risque ! 

Eleanor Roosvelt a dit : « Faites chaque jour quelque chose qui vous effraie »

Et quand on y pense, c’est ainsi que sont nées les plus grandes innovations de notre histoire !

Soyez ouvert pour apprendre, désapprendre et réapprendre encore.  Cela va tout simplement vous pousser à réagir différemment,  à faire preuve d’imagination dans des situations que vous n’avez pas l’habitude de vivre et donc développer votre côté créatif !

 

2/ Changez d’environnement.

Quand j’ai envie de me sentir plus créative, je sors de chez moi ! Je vais dans un endroit que j’affectionne particulièrement ou à l’inverse que je ne connais pas du tout, et le fait de changer d’environnement m’aide considérablement à être plus créative ! C’est un moyen très efficace pour se sentir inspiré !

Installez-vous dans espace co-working ou un café Ou pourquoi pas changer complètement d’environnement et faire un petit séjour en France ou à l’étranger si vous en avez l’opportunité !

Anna Wintour, la mythique rédactrice en chef du Vogue US dévoile son secret « Je pense sincèrement qu’il faut sortir, aller au cinéma, au théâtre, à des expos. Je voyage énormément. Chaque fois que vous sortez de chez-vous, ne serait-ce que dans la rue, vous pouvez avoir de nouvelles idées ». « 

 

3/ Marchez !

La marche à pied, en intérieur ou en extérieur, est un véritable booster pour votre créativité ! Et il suffit de quelques minutes d’effort seulement !

Nietzsche disait que «Les grandes pensées naissent en marchant». J’ai fait le test plusieurs fois et ça fonctionne vraiment !

Au lieu de rester bloquer devant votre ordinateur, sortez prendre l’air et marchez d’un pas énergique et c’est d’ailleurs une technique que certaines start-up utilisent pour faire leur réunion de travail, fini les séances interminables assis autour d’une table et place au brainstorming au grand air !

 

 

4/ Forcez-vous à avoir une activité créative !

Choisissez celle qui vous convient le mieux : l’écriture, la peinture, la musique, la sculpture, il y a mille et une façon de laisser parler sa créativité !

 

C’est un atout que vous pourrez utiliser par la suite dans tous les domaines de votre vie, tant sur le plan personnel que professionnel !

« Tout le monde a des capacités créatives et chacun peut les trouver et les cultiver ».

 

Pour moi c’est définitivement l’écriture !

Pour vous, ça pourrait être apprendre un instrument de musique par exemple ! L’objectif n’est pas de devenir le nouveau Beethoven mais plutôt de stimuler votre créativité et vous récolterez des bénéfices au quotidien, au travail et même dans votre vie personnelle ! 

 

 

LES REFERENCES DONT ON PARLE : 

 

Le site internet de Truc-Anh 

 

Le livre de Truc-Anh - Ink Kingdom Les Fondations Liquides disponible à la Bibliotheque de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts et à la Galerie Sator à Paris

 

Le livre de Georges Lois - Sacres bons conseils (for People with talent)

 

Le livre de Paul Arden - Whatever you think, think the opposite. 

 

Conférence de Cédric Villani - D'où viennent les bonnes idées ?

 

Vidéo ASAP Sciences 

 

Application mobile : SOCRATIC

 

 

Facebook
Twitter
Please reload

  

Chaque semaine recevez mes emails privés GRATUITEMENT

Un à deux mails par semaine pas plus !

NE MANQUEZ AUCUN ÉPISODE!

IL Y'EN A D'AUTRES...

1/2
Please reload